Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

Le PNUD prêt à accompagner le Togo dans la mise en œuvre du PND

Le PNUD prêt à accompagner le Togo dans la mise en œuvre du PND

Imprimer E-mail
(0 Votes)

Le Chef du gouvernement Dr Komi Sélom Klassou a conféré ce jeudi 11 avril 2019 avec le nouveau Représentant Résident du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) Aliou Dia. Les échanges ont porté sur plusieurs thématiques inscrites dans le programme pays du PNUD.

Le Plan national de développement du Togo (PND) pour la période 2018-2022 était essentiellement au cœur de cette entrevue entre le Premier Ministre et le nouveau Représentant Résident du PNUD au Togo Aliou Dia.

« Nous avons beaucoup discuté de la mise en œuvre du PND (Plan national de développement) mais aussi de la mise en œuvre du PUDC (Programme d’urgence de développement communautaire) qui est une composante du PND. Le PNUD est à la disposition du gouvernement pour l’accompagner dans la mise en œuvre du PND. C’est inscrit aussi dans le nouveau programme qui vient de commencer pour les années à venir qui va s’appesantir sur trois composantes majeurs et toutes ces trois composantes sont des priorités du PND, notamment regarder les questions de gouvernance, les questions de cohésion sociale, le renforcement de l’Etat de droit, les droits de l’homme etc. on va travailler avec les institutions nationales, le parlement, le ministère de la justice, l’ensemble des institutions qui travaillent dans ce domaine. »

Le Représentant Résident a également insisté sur ‘’la deuxième priorité pour le PNUD qui est aussi une priorité pour le PND, c’est tout ce qui est lié à la cohésion sociale, renforcement des populations les plus vulnérables, la résilience des communautés, l’accès aux services sociaux de base et c’est le bien fondé du PUDC que le Président de la République a bien voulu confié la mise en œuvre au PNUD.’’

 Aliou Dia a enfin réitéré l’engagement de son institution à accompagner le Togo dans la mise en œuvre du PND. « Il y a une troisième composante dans notre programme pays, c’est la question qui est liée aux changements climatiques, préservation de l’environnement, à la résilience des communautés face aux catastrophes naturelles et ça s’inscrit dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat, ça s’inscrit dans le cadre des objectifs du développement durable notamment l’objectif 13. Encore une fois j’ai réitéré à son Excellence le Premier Ministre l’engagement du PNUD à accompagner le gouvernement mais à être aux côtés des populations locales », a-t-il déclaré.

www.unir.tg

Publié dans Diplomatie, A la Une