Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

La fondation Al-Ihsane au chevet des détenus de la prison civile de Sokodé

La fondation Al-Ihsane au chevet des détenus de la prison civile de Sokodé

Imprimer E-mail
(0 Votes)

Une délégation de la fondation Al-Ihsane a rendu visite aux détenus de la prison civile de Sokodé dans la préfecture de Tchaoudjo ce lundi 13 mai 2019.

La visite s'inscrit dans le cadre des activités de la fondation et pour soutenir les personnes en conflit avec la loi en cette période de jeûne de Ramadan.

Pour matérialiser son soutien aux détenus, la fondation a fait don de vivres composés de sacs de maïs et de riz, de cartons de pâtes alimentaires et de tomates, des bidons de 25 litres d'huile estimés à un coût global d'un million trois cents mille (1.300.000) F CFA.

Le Secrétaire exécutif de la fondation Al-Ihsane, Tchédré Kahar dans son adresse aux détenus, a exprimé tout le soutien de la fondation à leur endroit et leur a rappelé que la prison n'est pas une fatalité, car beaucoup sont sortis de prison et sont devenus des modèles pour la société.

« Nous espérons nous retrouver ensemble très bientôt », a-t-il lancé aux détenus.

« Je suis heureux de constater que la fondation Al-Ihsane a pensé à la prison civile de Sokodé. Je voudrais, au nom du Directeur de l'administration pénitentiaire et au nom des détenus, remercier la fondation Al-Ihsane pour son généreux don. Merci parce qu'ils sont conscients des efforts de l'Etat et ils sont conscients qu'il faut accompagner l'Etat dans ses activités en faveur des détenus. Leurs dons vont contribuer à l'alimentation des détenus et vont appuyer un tant soit peu, les efforts de l'Etat », a déclaré Yata Ayaba Agora, Régisseur de la prison civile de Sokodé.

« Nous sommes une fondation humanitaire et nous avons un programme social que nous déroulons toute l'année. Heureusement que cette année, nous sommes en période de Ramadan, nous avons voulu penser à nos frères détenus pour leur apporter un soutien en vivres mais au-delà des vivres, nous leur avons apporté un message d'espoir et leur dire que la prison n'est pas une fatalité. Voilà les raisons qui expliquent notre présence aujourd'hui à la prison civile de Sokodé. Nous voulons aussi rappeler que notre programme social nous permet de participer, aux côtés des autorités du pays, à l'atteinte des objectifs qu'elles se sont assignés pour faire du social, une réalité dans notre pays », a précisé Tchédré Kahar, Secrétaire exécutif de la fondation Al-Ihsane.

La fondation Al-Ihsane intervient également dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l’assistance aux veuves et orphelins, du financement des projets, de la construction et réfection des écoles et mosquées et assiste des fidèles pour l’accomplissement du pèlerinage à la Mecque.

www.unir.tg

Dernière modification le lundi, 13 mai 2019 14:51
Publié dans Societe, A la Une