Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

Deux nouveaux ponts inaugurés sur le Zio, l'axe 1 du PND en marche

Deux nouveaux ponts inaugurés sur le Zio, l'axe 1 du PND en marche

Imprimer E-mail
(0 Votes)

Les deux nouveaux ponts sur le Zio dans le canton de Togblékopé dans la préfecture d'Agoè-Nyivé sont désormais opérationnels. Ils ont été inaugurés ce mercredi 15 mai 2019 par le Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou en présence de la Présidente de l'Assemblée nationale Chantal Tsègan.

La réalisation des deux nouveaux ponts est estimée à trois milliards deux cent millions FCFA sur financement de l'Etat togolais et de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD). La construction de l'ouvrage s'inscrit dans le cadre du projet de dédoublement de la route nationale N1 entrepris par le gouvernement. Il fait partie du tronçon Togblékopé-Davié, première étape du dédoublement de la nationale N1. La deuxième étape Tsévié-Atakpamé longue de deux cents kilomètres a été annoncée par la ministre des Infrastructures et des Transports Zoureyhatou Tcha-Kondo Kassa-Traoré.

La construction de ces deux ponts sur le Zio vient renforcer la fluidité de cet important axe de communication avec en ligne de mire, l'axe 1 du Plan national de développement (PND) qui veut faire du Togo, un hub logistique d'excellence et un centre d'affaire de premier ordre.

Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude au Chef de l'État Faure Essozimna Gnassingbé pour le joyau symbole du progrès économique du Togo. Il va désormais faciliter la circulation sur cette route stratégique en direction des pays de l'hinterland. Les inondations avec leurs lots de victimes sont désormais un mauvais souvenir pour les populations de Togblékopé en liesse.

Le Chef du gouvernement Dr Komi Sélom Klassou a officiellement coupé le ruban symbolique ouvrant ainsi la voie aux usagers. Ces derniers saluent les profondes transformations engagées par le gouvernement dans le secteur routier depuis quelques années.

Le pont de Togblékopé construit depuis 1969 a subi avec le temps son affaiblissement. Le nouvel ouvrage est construit dans les règles de l'art par l'entreprise Sogéa Satom pour une durée de vie minimale de 50 ans.

www.unir.tg

Dernière modification le mercredi, 15 mai 2019 20:37
Publié dans Societe, A la Une