Imprimer cette page
Rideau sur le sommet « Pact For Impact » à Paris, un manifeste signé par les participants

Rideau sur le sommet « Pact For Impact » à Paris, un manifeste signé par les participants

11 juillet 2019 | Publié dans Economie. Lu 434 fois.

(0 Votes)

Les travaux du premier sommet « Pact For Impact » sur l’économie sociale et inclusive ont pris fin ce jeudi 11 juillet à Paris en France après deux jours d’intenses activités. Le Premier Ministre Komi Selom qui a pris une part active aux travaux, a partagé avec les délégués venus des autres pays, la riche expérience du Togo dans le domaine de l’inclusion financière.

Le premier sommet sur l’inclusion financière a pris fin sur une note de satisfaction générale des participants de la cinquantaine de pays pionniers de cette alliance mondiale pour une économie sociale et inclusive. Une charte dite « Manifeste Pact For Impact » a été signé par les fondateurs de ce pacte international. C’est le chef du gouvernement Komi Selom Klassou qui approuvé le texte au nom du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé. Ces nations et organisations fondatrices de ce manifeste s’engagent désormais à s’approcher des acteurs de l’économie traditionnelle en vue de la création d’alliances stratégiques afin de promouvoir les valeurs de l’économie sociale en réponse aux attentes citoyennes et aux besoins économiques ; à adopter une logique de mesure d’impact et d’évaluation des projets à caractère inclusif et social ; à reconnaître la diversité du secteur privé ; à contribuer à l’émergence d’un large mouvement d’acteurs privés engagés en faveur de l’économie inclusive ; et surtout à accroître la visibilité de l’économie sociale et de l’économie inclusive en favorisant leur reconnaissance politique, en valorisant leurs principes et en intégrant leurs dimensions dans les politiques des pays signataires.

Le Premier Ministre a, dans son intervention, salué la création de cette nouvelle alliance pour le bonheur des couches les plus vulnérables. « Le Togo se félicite de participer à ce renouveau de l'innovation économique et sociale à l'échelle mondiale au sein de cette Alliance en devenir. Je voudrais réitérer mes sincères remerciements aux organisateurs de cette rencontre très fructueuse. Je souhaite que ce sommet, unique en son genre, soit le premier d'une longue série de rencontres ayant à cœur le développement de l'économie sociale et inclusive pour l'édification d'un monde juste épris de paix, de sécurité, de développement inclusif. Le Togo, faisant sien l'objectif 17 de l'agenda 2030 est prêt à coopérer avec toutes les Nations, Institutions, Organisations de la société civile qui partagent les valeurs humanistes du Pact for Impact afin de faire de l'économie sociale et solidaire, le socle du développement de nos pays respectifs », a-t-il déclaré. En matière d’inclusion financière, le Togo a fait un grand pas avec plusieurs projets de filets sociaux pour les populations à la base.

« Il est utile de souligner que dans le but de promouvoir l’entreprenariat social et les initiatives privées au service de l’inclusion économique et sociale surtout des couches les plus vulnérables, plusieurs mécanismes de financement innovant du développement sont initiés au Togo. Je citerai essentiellement trois. Il s’agit du Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ), du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) avec ses différents produits et de la mesure présidentielle d’attribution de 25% des marchés publics aux jeunes et aux femmes » a relevé le chef du gouvernement.

Rendez-vous est pris en 2030 pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) conformément à l’agenda des Nations-Unies.

www.unir.tg

Dernière modification le jeudi, 11 juillet 2019 22:22
Publié dans Economie