Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

Pour la NJSPF, le parti UNIR doit mettre les bouchées doubles pour investir Faure Gnassingbé comme candidat de la majorité en 2020

Pour la NJSPF, le parti UNIR doit mettre les bouchées doubles pour investir Faure Gnassingbé comme candidat de la majorité en 2020

Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de www.unir.tg ce jeudi 5 décembre 2019, le premier responsable de la Nouvelle jeunesse pour le soutien au Président Faure (NJSPF), le militant Noël de Poukn revient sur les différents sujets ayant fait l’objet d’une journée de réflexion de son mouvement mercredi dernier.

Bonjour honorable Noël de Poukn, la NJSPF dont vous êtes le Président était face à la presse hier. De quoi s’agissait-il ?

Les délégués venus de toutes les préfectures du Togo, se sont réunis en journée de réflexion au siège de la NJSPF à Lomé ce 04 décembre pour se pencher sur la vie du mouvement et sur la situation sociopolitique de notre pays.

Parlant de l’actualité sociopolitique du pays, et concernant les élections présidentielles de 2020, quelles sont les conclusions de cette journée de réflexion ?

Nous, au niveau de la NJSPF, le Président de la République Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, Président national du grand parti Union pour la République (Unir), a été et sera le candidat de tous. Les membres ont été unanimes sur ce point. C’est notre appel et celui de la majorité du peuple togolais. Nous, à travers cette sortie, nous demandons humblement au Président de se représenter et au grand parti Unir de mettre les bouchées doubles pour l’investir.

Quelles sont les raisons qui vous motivent sur le choix du Président Faure ?

Nous portons notre choix sur le Président Faure pour plusieurs raisons. D’abord, de par ses actions qui ont permis au Togo de se hisser parmi les pays les plus réformateurs au monde et les chantiers entrepris, nous trouvons judicieux qu’il se représente afin d’achever ce qu’il a commencé.

Secundo, vous savez que désormais avec les reformes constitutionnelles opérées à l’Assemblée nationale le 8 mai dernier, le président de la République est élu au suffrage universel majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq (5) ans renouvelables une seule fois et c’est pour cela d’ailleurs que nous invitons nos membres et sympathisants ainsi que les militants du grand parti Unir à rester mobilisés pour que le Président de la République, garant du PND à travers ses trois axes puisse entamer en 2020 son premier mandat avec une victoire écrasante au premier tour.

Un mot de fin ?

Pour finir j’invite tous les compatriotes togolais vivant sur le territoire national et à l’étranger à œuvrer pour l’enracinement de la paix, cette denrée si chère au Chef de l’Etat, source de tout développement.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Interviews, Politique
Interview Exclusive : Honorable Poro Katanga, « il faut faire taire les mauvaises langues »

Interview Exclusive : Honorable Poro Katanga, « il faut faire taire les mauvaises langues »

Une semaine après le congrès du Mouvement de Soutien à Faure (MSF) à Kpalimé, son coordonnateur, l’honorable député Poro Katanga revient sur les objectifs de ce congrès. C’est à travers une interview exclusive accordée au www.unir.tg.

Bonjour honorable, vous êtes le coordonnateur de MSF, qu’est-ce que le MSF et combien d’associations regroupe-t-il ?

MSF c’est le Mouvement de Soutien au Président Faure dont je suis le Coordinateur.

C’est un mouvement qui ne réunit pas d’autres associations mais qui a des militants. Par contre nous travaillons aussi avec toutes les associations et tous les mouvements qui ont pour objectif de soutenir Son Excellence Monsieur le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé.

Il y a une semaine vous étiez à Kpalimé pour une rencontre gigantesque  avec vos membres, vos militants et sympathisants, de quoi s’agissait-il ?

Nous avons voulu démontrer aux yeux du monde que pour 2020, le candidat qu’il faut pour le parti Unir c’est Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé et nous avons demandé humblement avec insistance  à notre grand parti Unir de l’investir pour que les mauvaises langues se taisent, que tout le monde sache que le candidat du parti Unir, c’est bien le Président Faure.

Vous n’êtes pas sans savoir que du côté de l’opposition des gens déclarent ouvertement qu’il ne doit pas être candidat. Il faut faire taire ces langues qui mettent du doute dans l’esprit de nos concitoyens car dans la constitution revue le 08 mai 2019 à l’Assemblée nationale, le Président Faure peut constitutionnellement être candidat et j’ajoute que c’est pour son premier mandat parce que la loi dispose pour l’avenir et non le passée. 2020, c’est le premier mandat pour notre candidat Faure. C’est pour cela que nous avons voulu que les gens sachent.

Passer au premier tour c’est une autre paire de manche. Quelle sera la contribution du MSF pour que cet objectif soit atteint ?

La première chose et c’est ce que nous avons commencé par faire, c’est de sensibiliser et de mobiliser les gens, d’abord pour maintenir la paix et la sécurité pour que les élections aient lieu. Aujourd’hui, il y a des gens qui s’organisent pour perturber l’élection. Nous demandons aux militants de tout faire pour maintenir la paix et la sécurité par le pardon et la vigilance. La deuxième chose, nous demandons à tous les militants de s’assurer qu’ils ont leurs cartes d’électeurs. Ensuite ceux qui n’avaient pas 18 ans et qui l’ont aujourd’hui ou qui l’auront à la date du scrutin en février doivent se faire recenser. Nous disons à nos militants de ne pas se dire que le Président Faure est déjà élu et qu’ils ne vont pas se faire recenser, chaque voix compte car nous sommes dans un processus à une seule circonscription électorale et pour une voix on peut basculer d’un côté comme de l’autre, voilà un peu ce que nous sommes en train de faire, mais nous allons accélérer. Nous sommes très engagés et mobilisateurs. Comme toute association, nous avons le droit de nous prononcer sur les évènements importants qui rythment la vie de la Nation. Et en même temps nous sommes des militants disciplinés, dès que la campagne sera lancée, vous ne verrez plus MSF battre la campagne, mais vous verrez les militants suivre les instructions que le parti va donner pour que nous ayons la victoire que nous cherchons absolument au premier tour.

Je vous remercie.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Interviews, Politique
Interview exclusive : Honorable Abiratou BONFOH, « Qui voyage loin, ménage sa monture »

Interview exclusive : Honorable Abiratou BONFOH, « Qui voyage loin, ménage sa monture »

L'honorable BONFOH Oubotina Abiratou, très connue sous le nom d'Abira BONFOH est Député à l'Assemblée nationale, élue aux élections législatives du 20 décembre 2018 dans la circonscription électorale de Bassar.

Occupant le poste de 1er Questeur, la native de Bassar (Kabou) assume efficacement le rôle de gestionnaire administrative et financière de l'Assemblée nationale. Elle est reconnaissable par son sourire facile et son sens du travail bien fait.

Femme engagée et fière de représenter dignement son électorat, l'honorable Abira BONFOH est consciente des hautes responsabilités qui lui incombent et auxquelles elle répond fidèlement en œuvrant à l'épanouissement des populations togolaises.

Présidente de la Fondation Asaal et de l'association AWA, l'honorable Abiratou est l'un des porte-flambeau pour l'enracinement du Grand Parti Unir dans le grand Bassar.

Dans une interview qu'elle a accordée à la rédaction de www.unir.tg,  l'honorable Abiratou invite le peuple togolais "à ne pas se tromper de combat et fausser la lecture du temps".

Voici en intégralité, son interview.

Depuis quelques mois, vous occupez une place importante au sein de la Représentation nationale. Quelles sont vos impressions en tant que députée ?

Après des mois de préparation et de campagne intensive, cette nouvelle fonction qui m’absorbe complètement, est pour moi une continuité naturelle dans ce que j’estime être ma citoyenneté. Au fond j’ai un fort sentiment d’être « un grand ouvrier de la République ».

D’abord, je voudrais préciser que tout député joue un rôle prépondérant au sein de la Représentation nationale.

Quant à mes impressions personnelles en tant que députée, c’est un sentiment de fierté mais aussi de grande responsabilité en trois points de vue notamment :

  • Fière de représenter mon électorat qui a placé en moi, une grande confiance et puis, tout un peuple qui perçoit le député à la fois comme son messager et son protecteur.
  • De cette fierté découle naturellement le sentiment d’une grande responsabilité, celle de ne pas trahir ce peuple, de répondre fidèlement à ses réelles aspirations et d’œuvrer à son plein épanouissement.
  • De cette responsabilité découle aussi une impression d’inquiétude. Parce qu’être un bon leader politique, ce n’est pas seulement de succomber à la facilité de satisfaire l’opinion ; c’est aussi d’avoir la capacité d’expliquer les choix opérés ! Et il arrive qu’un choix opéré, malgré le fait qu’il ne soit pas immédiatement apprécié par l’opinion, reste le meilleur choix à faire dans une logique de développement durable, ainsi que dans une approche d’appréciation du leadership transformationnel pour le développement durable au Togo.