Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

Le Président de la République à travers la fondation Al-Ihsane soutient les fidèles musulmans d'Attiégou

Le Président de la République à travers la fondation Al-Ihsane soutient les fidèles musulmans d'Attiégou

Le Président de la République, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé a profité de la prière de ce vendredi 24 mai 2019 pour apporter son soutien à la communauté musulmane du quartier Attiégou à Lomé. Un soutien matérialisé par un don de vivres à 600 fidèles pour les accompagner en ce mois béni du Ramadan. C’est  la fondation Al-Ihsane qui s’est chargée de remettre ce don du Chef de l’Etat aux fidèles de Mahomet.

La cérémonie de remise s'est déroulée à la mosquée Al-Ihsane d'Attiégou en présence des membres de la fondation et de son parrain Adoyi Essowavana.

Notons que l'initiative, d’une valeur totale de 4,2 millions de Fcfa, vise à soutenir les fidèles musulmans pendant ce mois de jeûne du ramadan.

L’Imam Abubakar, Imam principal de la mosquée d'Attiégou, a remercié les donateurs et les a exhortés à continuer dans le droit chemin comme l'a recommandé le Seigneur.

« Nous remercions le donateur pour ses bienfaits chaque année aux fidèles musulmans. Nous remercions le bon Dieu et demandons sa grâce et son accompagnement sur le Chef de l’Etat, les membres du gouvernement et la fondation Al-Ihsane », a-t-il indiqué.

« La manifestation d'aujourd'hui s'inscrit toujours dans le volet social de la fondation Al-Ihsane qui, pendant le mois de ramadan, apporte un soutien aux fidèles musulmans pour leur permettre de pouvoir jeûner dans de bonnes conditions. C'est la raison pour laquelle, après la prière de ce vendredi, nous avons tenu à faire ce don au nom du Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, à l'endroit de la communauté musulmane d’Attiégou », a déclaré Kahar Tchédré, Secrétaire général de la fondation Al-Ihsane.

Rappelons que la troisième édition du concours de récitation du Saint Coran, organisé par la fondation Al-Ihsane se tiendra demain samedi 25 mai à la maison du Hadj à Lomé.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe, A la Une
La Présidente Chantal Tsègan a reçu des représentants du groupe des ambassadeurs africains au Togo

La Présidente Chantal Tsègan a reçu des représentants du groupe des ambassadeurs africains au Togo

La Présidente de l'Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan a conféré ce jeudi 23 mai 2019 avec le groupe des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques africains accrédités au Togo.

Conduite par Silvère Denis N’sola N’koko, Chargé d'affaires à l'ambassade de la République Démocratique du Congo, la délégation composée de huit ambassadeurs a rendu une visite de courtoisie à la Présidente de l’Assemblée nationale.

« Nous sommes venus rendre une visite de courtoisie à Son Excellence Madame la Présidente de l'Assemblée nationale. Nous n'avons pas voulu venir à titre individuel, nous avons préféré rester dans notre groupe des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques africains accrédités au Togo. Nous sommes venus justement pour la féliciter pour son élection à la tête d’une si auguste institution de la République et l'encourager à faire son travail », a déclaré Silvère Dénis N'Sola au sortir de l'audience.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Diplomatie, A la Une
Les populations de Kamina mobilisées derrière Faure Gnassingbé

Les populations de Kamina mobilisées derrière Faure Gnassingbé

Le ministre de la culture,  du tourisme et des loisirs, le militant  kossivi Egbétonyo était en meeting de sensibilisation,  de remerciement  et de mobilisation des populations de Kamina localité située à 45 Km au Nord de kougnohou chef-lieu de la préfecture de l'Akebou. La rencontre a permis au militant Kossivi Egbétonyo et sa délégation de remercier les populations de Kamina pour leur mobilisation lors des législatives du 20 décembre 2018. Des élections qui ont donné une majorité au Président de la République, Président du parti Union pour la République (Unir), le Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé au parlement.

La délégation a invité les populations à réitérer cet exploit pour les locales du 30 juin prochain. Elle a également demandé aux militantes et militants du parti présidentiel non encore inscrits sur les listes électorales à le faire rapidement.

Tour à tour,  le militant Egbétonyo et les cadres de la localité ont expliqué  aux populations l'impact des cantines scolaires sur la scolarité  des enfants,  les enjeux des locales, l'importance de la décentralisation et l'opérationnalisation des réformes  constitutionnelles à Assemblée nationale. Les populations de Kamina ont à leur tour réaffirmé leur adhésion à la politique de paix et de développement du Chef de  l'État et remercié  le ministre Egbétonyo pour sa démarche, une démarche qui leur a permis d'être au parfum de beaucoup de choses dont le Plan national de développement.

 Des doléances relatives à l’adduction  d'eau et à l'électrification ont été soumises au gouvernement par les populations de kougnohou.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Révision des listes électorales : les opérations vont bon train dans la commune d'Aflao-Gakli

Révision des listes électorales : les opérations vont bon train dans la commune d'Aflao-Gakli

Les 72 heures initialement prévues pour l'enrôlement des électeurs ont connu une prorogation de 24h par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

L'opération qui devait se terminer le 18 mai a été prorogée à ce dimanche 19 mai.

L'honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza, député de la commune d'Aflao-Gakli et Déléguée nationale du Mouvement des femmes Unir (MFU), a fait le tour des CRV de la commune en compagnie du militant Kossi Aboka, président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe et des cadres du parti Unir pour s'enquérir de l'état d'avancement du recensement.

« Nous avons décidé de visiter les centres de révisions des listes électorales dans la commune d'Aflao-Gakli pour constater le déroulement des opérations et pour encourager les équipes en place, mais aussi nos futurs électeurs et leur dire de faire preuve de patience parce que, comme vous avez pu le voir, il y a certaines machines qui ont quelques soucis techniques mais l'engouement est énorme. Nous avons également constaté que dans beaucoup de CRV, ce sont ceux qui viennent de franchir l'âge de 18 ans qui veulent vraiment être les acteurs de la politique de demain, qui sont là pour se faire établir leurs cartes. C'est donc pour cette raison que nous devons aller sur le terrain pour les encourager », a déclaré l'honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza.

Dans tous les centres visités, la délégation a saisi l’occasion pour lancer un appel à la citoyenneté à l'endroit de tous les Togolais : « Nous appelons tous les Togolais et toutes les Togolaises à cultiver les valeurs citoyennes au cours de cette période électorale très sensible. C’est la première fois depuis plus de 30 ans que le Togo organise des élections locales et pour que cela se passe dans de bonnes conditions, nous devons cultiver la paix et la non-violence durant tout le processus », a précisé l'honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza.

Pour Akoumany Atsou Dodji, chef centre à l'EPP Soviépé, le recensement se déroule sans souci majeur.

« Nous avons commencé l'enrôlement ce matin à 7h. Il y a de l'affluence et tout se déroule normalement. Il n'y a pas de perturbations. On n'a pas eu tellement de difficultés à part la gestion de la foule. Tout le monde veut obligatoirement se faire enrôler afin de pouvoir accomplir, le moment venu, son devoir civique », a-t-il laissé entendre.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Opérations de révision réussies dans le Haho

Opérations de révision réussies dans le Haho

Les opérations de révision des listes électorales prennent fin ce dimanche 19 mai dans tout le pays. Dans la circonscription électorale de Haho, fief électoral du Premier Ministre le militant Komi Sélom Klassou, tout se passe bien comme partout ailleurs à la veille de la fermeture des Comités des listes et cartes (CLC).

Samedi 18 mai 2019, avant dernier jour des opérations de révision des listes électorales pour le compte des locales du 30 juin prochain. Un tour dans les différents centres de recensement et de vote de la circonscription électorale de Haho et le constat est le même: pas d'affluence devant les bureaux. Sur le terrain, les potentiels électeurs se font toujours désirer et viennent à compte-goutte.

Les responsables de la Commission électorale locale indépendante (CELI Haho) expliquent cette situation par la forte participation des populations lors du dernier recensement d'octobre 2018.

Ces premières élections locales inclusives depuis celles de 1987 au Togo vont permettre d'élire le 30 juin 2019, les nouveaux conseillers municipaux en remplacement des délégations spéciales.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Révision des listes électorales, forte mobilisation des populations de la commune d'Aflao-Sagbado

Révision des listes électorales, forte mobilisation des populations de la commune d'Aflao-Sagbado

Le Togo se prépare pour les élections locales dans les prochaines semaines. L'opération de révision électorale de trois (03) jours est prorogée d'une journée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et prend fin ce dimanche 19 mai 2019.

Ce samedi 18 mai, troisième et avant dernier jour des opérations, le militant Aimé Koffi Djikounou, Délégué communal du MJU Aflao-Sagbado et cadre de la localité, a visité les dix (10) CRV de la commune d'Aflao-Sagbado pour, selon lui, « s'assurer du bon déroulement des opérations et soutenir l'équipe en charge de l'enrôlement des électeurs ».

Pour matérialiser son soutien, le militant Aimé Djikounou s'est rendu sur le terrain avec des vivres pour 450 personnes notamment les membres des CLC, les opérateurs de saisie et les agents de sécurité des 10 CRV de ladite commune.

« Nous sommes au troisième jour du recensement électoral. Et il est tout à fait normal qu'on puisse faire un tour dans les différents centres de recensement électoral pour constater les réalités du terrain. Ces dames et hommes coincés là à recenser la population rendent service à toute la Nation. Il est donc de bon ton qu'on puisse leur apporte quelque chose pour le déjeuner afin qu'ils aient la force nécessaire pour servir la population d'Aflao-Sagbado de manière efficace et efficiente. Les responsables nous ont fait part de quelques soucis mineurs mais qui ont été réglés au fur et à mesure », a déclaré le militant Aimé Koffi Djikounou.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Élections locales 2019 : bon déroulement de la révision des listes électorales dans la commune d'Aflao-Sagbado

Élections locales 2019 : bon déroulement de la révision des listes électorales dans la commune d'Aflao-Sagbado

Les préparatifs pour les locales du 30 juin 2019 se précisent et viennent de franchir une étape décisive, celle du recensement électoral.

La révision des listes électorales a débuté le 16 mai 2019 et prend fin le 18 mai et ceci pour permettre à ceux qui ont perdu leurs cartes d'électeurs, ceux qui viennent de franchir le seuil des 18 ans et ceux qui n'ont pas pu se faire enrôler lors du dernier recensement, de pouvoir le faire et participer aux prochaines consultations électorales.

Tchéou Aké-Esso Pépé, cadre de la commune d'Aflao-Sagbado, a sillonné, ce vendredi 17 mai 2019, les CRV de la dite commue en compagnie de Togbui Kossi Edem Sémékonawo IV, Chef de canton de Sagbado et d'autres cadres du milieu pour constater l'effectivité du processus.

Il a ensuite visité des maisons, ateliers d'apprentissage, groupes de jeunes et des groupements de femmes pour un porte à porte en vue de sensibiliser les populations de la commune d'Aflao-Sagbado sur l'importance de la décentralisation et les avantages de la gouvernance locale. Il les a invité à se faire enrôler sur les listes électorales et à voter utile lors des élections locales du 30 juin prochain, car selon lui, « le développement local est une affaire de tous ».

« Nous avons fait le tour des CRV de Sagbado pour constater l'effectivité du recensement électoral. Nous avons également fait le tour des maisons des quartiers de la commune d'Aflao-Sagbado, des ateliers d'apprentissage pour sensibiliser les habitants sur la décentralisation et les exhorter à aller s'exprimer lors des élections locales en vue de choisir leurs représentants dans les mairies. Nous avons également expliquer aux patrons et patronnes des ateliers d'apprentissage qu'ils doivent laisser les apprenants aller se faire enrôler pendant ces trois jours de révision électorale, car la voix de tous compte. Malgré quelques soucis techniques constatés dans les CRV, nous pouvons exprimer notre satisfaction quant au déroulement du processus », a déclaré Tchéou Aké-Esso Pépé.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Le Patronat Burkinabé s'inspire des expériences togolaises pour booster l'économie

Le Patronat Burkinabé s'inspire des expériences togolaises pour booster l'économie

Le Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou a échangé ce vendredi 17 mai 2019, avec une délégation du Conseil national du patronat Burkinabé conduite par son président Apollinaire Compaoré.

La délégation Burkinabé est arrivée au Togo dans le cadre des échanges entre les patronats du Faso et du Togo, tous deux membres de la Fédération des patronats de l'Afrique de l'Ouest (FOPAO). La délégation est venue s'inspirer des expériences du Togo notamment, dans le cadre du Comité de concertation entre l'État et le secteur privé mis en place en 2017 et présidé par le Chef du Gouvernement. Ce cadre de concertation inspire les pays voisins dont le Burkina-Faso pour la relance de son économie.

« La visite au Premier Ministre et au patronat togolais, a pour but de nous instruire des expériences du patronat du Togo étant donné que nous nous formons un jeune bureau qui vient d'être mis en place, nous avons besoin de savoir comment nos amis du Togo ont œuvré jusque-là. Le Togo est un grand partenaire pour le Burkina dans le domaine de l'utilisation du port. Le Togo est leader sur les pays de l'hinterland devant la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Bénin. Nos économies ont besoin de s'intégrer parce que seuls nous sommes des micros États avec des petits marchés. L'objectif aujourd'hui des opérateurs économiques burkinabé, c'est de créer les conditions pour qu'on puisse élargir la base de nos activités, pouvoir investir au Togo et alternativement investir au Bénin et vice-versa », a déclaré Seydou Diakité, Vice-Président du patronat burkinabé.

La délégation du Burkina-Faso était accompagnée par celle du patronat togolais conduite par son président Laurent Coami Tamégnon.

En savoir plus...
Publié dans Economie, A la Une
Les sinistrés des dernières pluies diluviennes assistés dans la commune d'Aflao-Sagbado

Les sinistrés des dernières pluies diluviennes assistés dans la commune d'Aflao-Sagbado

Les pluies diluviennes du lundi 13 et Mercredi 15 mai 2019 qui ont causé des inondations dans certains quartiers de Lomé n'ont pas épargné la commune d'Aflao-Sagbado.

Tchéou Ake-Esso Pépé, cadre du milieu a rendu visite, dans la matinée de ce jeudi 16 mai 2019, aux sinistrés des quartiers Klémé-Yéwéfé et ancien douane d'Adidogomé dans ladite commune en compagnie de Togbui Kossi Edem Sémékonawo IV, Chef de canton de Sagbado.

Lors de sa visite, il a fait don d'eau minérale potable aux sinistrés et une enveloppe financière afin que ceux dont les logements sont devenus inhabitables puissent s'offrir de nouveaux logements en attendant qu'une solution adéquate soit trouvée à ce fléau.

Tchéou Aké-Esso Pépé a saisi l'occasion pour exhorter les victimes et les populations d’Aflao-Sagbado qui n’ont pas encore leurs cartes d’électeur, à se faire enrôler sur les listes électorales et à voter utile lors des élections locales du 30 juin prochain afin que les nouvelles autorités municipales qui seront élues puissent s'occuper davantage de leurs difficultés et que des mesures adéquates soient prises.

« Suite aux pluies diluviennes de lundi et mercredi, il était normal que nous rendions une visite aux sinistrés de ces inondations pour leur prêter main forte. Il est du devoir de la jeunesse de soutenir nos parents dans des situations pareilles. Et en tant que jeune de la commune de Sagbado, j'ai pris l'initiative d'aller vers mes parents, frères et sœurs pour leur apporter mon soutien. Je pense que tous les jeunes de toutes les localités doivent faire pareil car l'avenir du pays incombe plus à la jeunesse. Et ce faisant, nous posons un acte pour le mieux-être de nos populations plutôt que de rester à critiquer ce que les autres font », a déclaré Tchéou Aké-Esso Pépé.

Il a, par ailleurs, rendu visite à Afi Anani, une entrepreneuse qui est dans la production et la commercialisation de la farine de manioc (gari) à Klémé-Yéwéfé pour l'encourager et la soutenir à développer son entreprise afin de lutter contre le chômage et la pauvreté.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe, A la Une
Les Chefs traditionnels de la préfecture de l'Avé outillés sur la loi relative à l'organisation de la chefferie traditionnelle

Les Chefs traditionnels de la préfecture de l'Avé outillés sur la loi relative à l'organisation de la chefferie traditionnelle

Une formation a été organisée à l'endroit des Chefs traditionnels de la préfecture de l'Avé ce mercredi 15 mai 2019 au palais royal du Chef de canton de Badja.

Les gardiens des us et coutumes de ladite préfecture ont été édifiés sur la loi relative à l'organisation de la chefferie traditionnelle, son décret d'application ainsi que sur le statut du Chef traditionnel.

Il a été essentiellement question d'informer les membres du Conseil de la Chefferie traditionnelle de l'Avé et les membres des Conseils coutumiers, d'une part sur la désignation, l'intronisation, la reconnaissance des Chefs traditionnels et d'autre part, sur les attributions du Conseil préfectoral, celles des Conseils coutumiers et des Chefs traditionnels et les sanctions disciplinaires que ces derniers en courent.

Pour Togbui Komi Akoutsa Avogan VII, chef de canton de Badja et président du Conseil préfectoral des Chefs traditionnels de l'Avé, « Cette initiative est très importante pour éviter les multiples conflits nés de la succession aux trônes dans certains cantons et villages de notre préfecture ».

La formation s’est déroulée en présence de l’honorable Pacôme Adjourouvi, député de la circonscription électorale de l’Avé.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe, A la Une
S'abonner à ce flux RSS