Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

Communiqué sanctionnant le conseil des ministres du mercredi 17 avril  2019

Communiqué sanctionnant le conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 17 avril 2019 au Palais de la Présidence de la République, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République.

Au cours des travaux, le conseil a :

  • adopté trois (3) projets de loi ;
  • étudié en première lecture un (1) décret ; - écouté une (1) communication ; - abordé les divers.

Au titre des projets de loi :

Le premier projet de loi adopté par le conseil autorise l’adhésion du Togo à l’annexe VI de la convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL), adoptée le 26 septembre 1997 à Londres.

Dans le souci de préserver l’environnement et l’écosystème marins, l’Organisation maritime internationale a adopté, le 2 novembre 1973, la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (Convention MARPOL). Cette Convention a été modifiée le 26 septembre 1997 par un Protocole et une Annexe VI. 

Le présent projet de loi autorise l’adhésion à cette Annexe, qui fixe les limites aux émissions d’oxyde de soufre  et d’oxyde d’azote provenant des gaz d’échappement des navires et interdit les émissions délibérées de substances qui appauvrissent la couche d’ozone.

Le Togo a ratifié la Convention MARPOL et adhéré à ses Annexes 1, 2, et 5 par la loi n°89001 du 2 mai 1989 portant autorisation de ratification.

L’adhésion du Togo à cette Annexe VI  lui  permettra non seulement de participer à la lutte contre la pollution de l’environnement marin, mais également de délivrer des certificats internationaux de prévention de la pollution de l’air à la grande flotte de navires battant pavillon togolais.

Cet instrument juridique international facilite la prise de mesures entrant dans la mise en œuvre de l’Action de l’Etat en Mer.

Le deuxième projet de loi adopté par le conseil autorise l’adhésion du Togo à l’Accord portant établissement de la société financière dénommée « Africa finance corporation (AFC) », adopté le 28 mai 2007 à Lagos. 

Pour combler l’insuffisance d’investissement dans le secteur des infrastructures de développement en Afrique, des institutions financières et des hommes affaires africains ont créé la société financière dénommée « Africa finance corporation (AFC) », à travers une charte, adoptée le 28 mai 2007 à Lagos.

La société financière « Africa finance corporation (AFC » a pour but de stimuler la croissance économique et le développement industriel  des pays africains, en mettant ensemble les banques, les institutions financières locales et les partenaires des secteurs public et privé pour concevoir, financer et réaliser des projets d’infrastructures.

L’adhésion à cet Accord permettra à notre pays d’élargir son groupe  de partenaires financiers et donnera l’opportunité aux institutions financières nationales de bénéficier des facilités de prêts de la société en vue de contribuer au financement des projets prioritaires du Plan national de développement (PND).

Le troisième projet de loi adopté par le conseil autorise l’adhésion du Togo aux statuts de la banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), adopté le 29 juin 2015 à Pékin.

La banque asiatique d’investissement dans les infrastructures est une institution financière multilatérale de développement, créée pour répondre aux besoins croissants dans le domaine des infrastructures des Etats membres. Elle a pour but de mobiliser les ressources complémentaires nécessaires permettant d’éliminer les difficultés financières que connaissent les pays les moins avancés et de compléter l’action  des banques multilatérales de développement existantes.

L’objectif ultime est de favoriser le développement économique durable, de créer la richesse et d’améliorer la connectivité des infrastructures des Etats membres en investissant dans ce domaine et d’autres secteurs productifs.

Dans le but de diversifier les partenariats en matière de financement du développement, le Président de la République a exprimé en septembre 2018, au cours d’une visite au siège de la banque asiatique pour l’investissement dans les infrastructures, en marge de la FOCAC, sa volonté de voir le Togo devenir membre à part entière de cette institution.

La proactivité du Togo, sous le leadership du Président de la République, a permis à notre pays d’être admis en qualité de membre, quatre mois après l’acte de candidature. La diligence avec laquelle a été conduit le processus de sélection, marque la confiance qu’inspire la vision du chef de l’Etat traduite dans le Plan national de développement (PND).

Le parachèvement du processus par le vote à l’Assemblée nationale après l’adoption du présent  projet de loi autorisant l’adhésion du Togo permettra à notre pays de mobiliser des ressources financières additionnelles nécessaires à la réalisation des objectifs visés par le Plan national de développement (PND).

Au titre des décrets :

Le projet de décret étudié en première lecture  porte réorganisation de l’institut national de formation agricole (INFA) de Tové.

Le projet de décret, présenté par le ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique, vise à corriger les insuffisances d’ordre organisationnel et fonctionnel relevées par l’audit de l’INFA,  réalisé dans le cadre de la modernisation de l’administration publique.

Le projet de décret ambitionne de réformer l’INFA en l’alignant  sur la nouvelle vision de la politique agricole orientée vers « une agriculture moderne, durable et à haute valeur ajoutée au service de la sécurité alimentaire nationale et régionale, d’une économie forte, inclusive, compétitive et génératrice d’emplois décents et stables à l’horizon 2030 ». 

Au titre des communications :

Le conseil a écouté la communication présentée par le ministre de l’agriculture et la production animale et halieutique, relative à la protection sociale dans le cadre des interventions du mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque (MIFA).

Le gouvernement a engagé d’importantes réformes visant à booster la croissance économique, à assurer la sécurité alimentaire, à créer des emplois décents pour les jeunes et accroître les revenus des producteurs. 

L’une de ces réformes fut la création d’un mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque (MIFA) dont le pilier 2 a pour objectif de développer  des produits assurantiels dans le secteur agricole afin de réduire la vulnérabilité des acteurs face aux chocs exogènes et d’accélérer l’inclusion et la protection sociale.

Pour réaliser cet objectif, il est apparu nécessaire de continuer la réflexion sur le mécanisme d’assurance agricole, le plus judicieux qui garantisse la protection sociale des actifs dans le cadre des interventions du MIFA.

L’assurance agricole devra  couvrir toute la chaîne de valeur impliquant plusieurs acteurs dont les agro-entrepreneurs, les producteurs agricoles organisés en coopératives. 

 

Au titre des divers :

Le président de la République a rappelé aux ministres l’obligation de mettre en exécution les recommandations et enseignements de la retraite gouvernementale de Kara, tenue les 21 et 22 mars 219, en vue d’améliorer les résultats des services rendus à nos concitoyens

Par ailleurs, le conseil a écouté le compte rendu du ministre de l’agriculture et la production animale et halieutique relatif, à la 11e édition  du Forum national du  paysan togolais, organisé à Kara du 11 au 13 avril 2019. Ce forum, qui a connu la participation des acteurs du secteur, des partenaires privés et des partenaires techniques et financiers, a eu pour objectif  de se pencher sur les enjeux et défis et proposer des solutions innovantes au sein du secteur, pour en faire le socle de l’atteinte des objectifs du PND. 

En marge du forum, une mini foire agricole a été organisée en vue de promouvoir les produits du terroir et les technologies innovantes éprouvées, pouvant contribuer à la réalisation des objectifs de développement fixés dans le PND.

L’apothéose a été présidée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, représentant le Président de la République, qui a décerné des distinctions honorifiques à certains acteurs du secteur, au nom du Chef de l’Etat.

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique a, pour sa part, rendu compte au conseil des ministres du prix que l’Alliance mondiale pour la prévention du paludisme a attribué à notre pays, pour marquer la réussite de la campagne de distribution de moustiquaires imprégnés en 2017. Il a souligné le caractère inclusif de la coopération entre les services de la santé et les forces armées togolaises, qui ont mis à contribution leurs moyens humains et roulants pour convoyer et distribuer les moustiquaires.

Il faut rappeler  que cette heureuse collaboration se poursuit et a permis de transporter les vaccins dans les zones touchées par l’épidémie de méningite où l’on dénombre 213 cas dont 7 décès. La couverture vaccinale est de 92%.

Enfin, au terme de la délibération du conseil des ministres,  il est  procédé à des nominations au titre du ministère de la sécurité et de la protection civile.

Fait à Lomé, le 17 avril 2019                                             

Le Conseil des ministres  

   

Publié dans Politique, A la Une
Les nouveaux membres de la CNDH renvoyés à leur mission par le bureau de l'Assemblée nationale

Les nouveaux membres de la CNDH renvoyés à leur mission par le bureau de l'Assemblée nationale

Les nouveaux membres de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) ont prêté serment devant le bureau de l'Assemblée nationale dans l'après-midi de ce mardi 16 avril 2019 au siège du parlement à Lomé conformément à la loi organique n° 2018 - 006 du 20 juin 2018.

Élus par les députés lors de la deuxième session extraordinaire de l'année 2019, ils sont neufs (9) hommes et femmes à œuvrer à partir de ce jour pour la promotion et la défense des droits de l'homme dans notre pays.

Il s'agit de : Tembe Ashrira, Irène Aissah-Assih, Afi Atsitso, Lidi Kédéka Bessi-Kama épse Gumedzoe, Yaovi Sronvie, Sohey Dossey, Abdou Raouf Ouro-Yondou, Yidi Ohini Sanvee, Wengbama Kodaga et Nakpa Polo.

Avant de les renvoyer à l'exercice leur fonction, la présidente de l'Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan a exhorté les nouveaux membres à conduire avec efficacité et beaucoup de responsabilité, des sensibilisations constructives et à faire  des analyses pertinentes qui permettront de rehausser qualitativement l'image du pays lors des évaluations périodiques universelles.

Ces nouveaux membres auront pour première mission de former le bureau de la CNDH dans les prochains jours qui sera composé de cinq membres.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Le parlement dispose désormais des neuf commissions permanentes

Le parlement dispose désormais des neuf commissions permanentes

La deuxième séance plénière de la première session ordinaire de l'année s'est tenue ce mardi 16 avril 2019 au siège du parlement à Lomé.

Sous la houlette de la Présidente de l'institution, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan, les travaux de la représentation nationale ont porté sur la constitution et la ratification des commissions permanentes.

Conformément à l'article 34 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale togolaise, neuf (9) commissions ont été constituées comportant au moins huit (8) membres chacune. Il s'agit notamment  de :

  • Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale

Président : TCHALIM Tchitchao (UNIR)

Vice-président : AGBANU Komi (UFC)

1er rapporteur : ABOUGNIMA Molgah (UNIR)

2ème rapporteur : HOUNAKEY Akakpo Kossi (Indépendant)

  • Commission des droits de l’homme

Président : TSOLENYANU Koffi (indépendant)

Vice-présidente : LAWSON BOE-ALLAH Raymonde Kayi (UNIR)

1er rapporteur : KOLANI Yobate (UNIR)

2ème rapporteur : MONKPEBOR Koundjam (indépendant)

  • Commission des finances et du développement économique

Président : Sémondji Mawoussi Djossou (UNIR)

Vice-président : AHOOMEY-ZUNU Doh Gaétan Mawukplonam (UFC)

1er rapporteur : KANGBENI Gbalgueboa (UNIR)

2ème rapporteur : KPATCHA Sourou (UNIR)

  • Commission agropastorale, de l’aménagement du territoire et du développement local

Président : KAZIA Tchala (UNIR)

Vice-président : SODOKIN Koffi (UNIR)

1er rapporteur : ATTI Dzigbodi (indépendant)

2ème rapporteur : TOUH Pahorsiki (UNIR)

  • Commission de l’éducation et du développement culturel

Président : KAGBARA Uleija Yabisse Milioussiba Innocent (PDP)

Vice-président : TCHANGBEDJI Gado (UNIR)

1er rapporteur : Anaté Kouméalo (UNIR)

2ème rapporteur : GNATCHO Komla Mawuena (UNIR)

  • Commission de la défense et de sécurité

Président : KODJO Agbéyomé (MPDD)

Vice-président : KATANGA Poro (UNIR)

1er rapporteur : KERETCHO Komina (UNIR)

2ème rapporteur : BINOININ Kpanimie (indépendant)

  • Commission des relations extérieures et de la coopération

 Présidente : BALOUKI Essozimna (UNIR)

Vice-président : NAYONE Dindiogue Denis (Indépendant)

1er rapporteur : ISSA-TOURE Salahaddine (UNIR)

2ème rapporteur : ABDOULAYE Adjaratou (UNIR)

  • Commission de l’environnement et du changement climatique

Président : KPOMEGBE Anani Kokou (UFC)

Vice-président : NONON KPAMNONA Diera-Barigah (UNIR)

1er rapporteur : NADJO N’ladon (indépendant)

2ème rapporteur : KPAL Koffi (UNIR)

  • Commission de la santé

Président : SANDANI Arzouma Felidja (UNIR)

Vice-président : ADJEH Assoupui Amele (indépendant)

 1er rapporteur : AFETSE Yawo Dotse (UNIR)

2ème rapporteur : GBONE Adjo (UNIR).

La présidente Chantal Yawa Tsègan a rappelé aux élus que les réformes politiques restent l'une des priorités de l'agenda du parlement. A cet effet,  une réunion du bureau de l'Assemblée et une conférence des présidents de commissions se tiendront dès demain mercredi 17 avril 2019 pour finaliser les travaux et ouvrir la voie aux réformes.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Le Grand Bassar a célébré dans l'Union le 7ème anniversaire du Parti Unir

Le Grand Bassar a célébré dans l'Union le 7ème anniversaire du Parti Unir

Le parti présidentiel, Union pour la République (Unir) a eu 7 ans d'existence le 14 avril 2019. Cet anniversaire a été commémoré dans un esprit de sérénité sur toute l'étendue du territoire national.

Dans la préfecture de Bassar, le 7ème anniversaire du plus grand Parti politique du Togo a été célébré dans une ambiance de Paix, de solidarité et de partage dans tous les cantons et villages. Les cadres Unir de la préfecture, les militants et sympathisants se sont fortement mobilisés pour donner des couleurs éclatantes à cet événement.

Les festivités de ce 7ème anniversaire ont débuté le vendredi  12 avril par une prière musulmane dans tous les dix cantons de Bassar. Dans toutes les mosquées de la préfecture, les fidèles de l'Islam et les cadres natifs de Bassar ont imploré la bénédiction d'Allah sur le Togo et prié pour la vie du président du Parti, le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé.

La journée de samedi 13 avril a été consacrée aux activités sportives suivies de l'opération « Tout Bassar-Propre ». Un footing matinal a été organisé dans Bassar-commune où cadres et population militante ont sillonné les artères de la ville pour une séance de dégraissage et une mise en forme physique.

L’Opération « Tout Bassar-propre » a été une action d’envergure dans la préfecture de Bassar. Dans tous les cantons et villages, la salubrité publique a été effectuée grâce aux coups de balaie, de pioche et de râteaux. Les militants Unir de la préfecture de Bassar ont fait de l’adage « Un esprit sain dans un corps sain » leur credo.

L'après-midi de samedi a été consacré aux matchs de gala dans presque tous les cantons et villages. Spécialement à Kabou, un match de football féminin a été joué. Il a opposé l'équipe féminine de Kabou-ville à celle de Kabou-Sara. Les vainqueures (Kabou-Ville) et les vaincues (Kabou-Sara) ont offert aux amoureux du ballon rond un spectacle festif dans une ambiance "Fair-play".

Le dimanche 14 avril, jour anniversaire, c'est avec des églises auréolées de rameaux que les messes catholiques et les cultes protestants ont été célébrés. Sur ces lieux saints, les fidèles du Christ ont remis le Togo sous la protection du Seigneur.

Les festivités se sont poursuivies dans toute la préfecture avec des réjouissances populaires et divers jeux de divertissement dans les quartiers.

Le Parti Union pour la République (Unir) a été créé à Atakpamé le 14 avril 2012 par le chef de l'État togolais Faure Essozimna Gnassingbé au pouvoir. En 7 ans d'existence, Unir a remporté trois élections successives, notamment : les élections Législatives de 2013, l'élection présidentielle de 2015 et les élections Législatives de 2018.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
7ème anniversaire du parti Unir, une réjouissance populaire pour clôturer en toute beauté les festivités

7ème anniversaire du parti Unir, une réjouissance populaire pour clôturer en toute beauté les festivités

Le parti Union pour la République a célébré ses 7 années d’existence ce dimanche 14 avril 2019. Pour marquer cet heureux évènement, plusieurs activités ont été organisées à travers le pays.

A Lomé, une grande réjouissance populaire qui a réuni dans l'après-midi de ce dimanche les militants et militantes, artistes et responsables du parti à la Blue Zone d'Agoè-Cacavéli a mis fin aux festivités.

Une occasion pour les premiers responsables du grand parti de partager des moments de joie et d’allégresse avec leurs militants à la base.

Les militants et cadres ont dansé aux rythmes de différents groupes folkloriques mobilisés pour la circonstance, une diversité culturelle propre à chaque communauté du Togo, ce qui confirme les valeurs que prône le parti Unir dont le vivre-ensemble.

« Notre parti a la lourde et noble charge de présider à la destinée du Togo depuis quelques années grâce à son Président. Le Togo notre pays a su relever de nombreux défis et a pris un grand virage sur les plans politique et socioéconomique plaçant ainsi notre pays au rang des pays émergents. Nous avons aussi l'impérieux devoir de continuer, d'une part à traduire dans les faits et dans nos comportements, les idéaux du parti pour l'atteinte de nos objectifs dont le premier est de consolider l'unité et la cohésion nationale », a déclaré la vice-présidente Unir en charge de la région politique du Grand Lomé, l’honorable Ibrahima Mémounatou.

Plusieurs artistes de la musique togolaise et humoristes ont égayé le public et les invités.

www.unir.tg

Publié dans Politique
Chantal Yawa Tsègan a échangé avec la base du parti Unir à Kpélé à l'occasion du 7ème anniversaire de son Parti

Chantal Yawa Tsègan a échangé avec la base du parti Unir à Kpélé à l'occasion du 7ème anniversaire de son Parti

À l'occasion de la célébration des sept ans d'existence du grand parti Unir ce dimanche 14 avril 2019, la Présidente de l'Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan a organisé dans l'après-midi de la journée, une causerie-débat avec les militants Unir de la préfecture de Kpélé à l'auditorium des bureaux de la préfecture.

« La promotion de l'éducation de la jeune fille », c’est le thème retenu pour les échanges de la journée.

Dans son allocution, le militant Nounyava Kokou Paul, Secrétaire préfectoral Unir Kpélé a relevé l'importance de l'éducation de la jeune fille et le bien-fondé de l'organisation de cette causerie-débat. « Si nous ne nous y attelons pas avec ardeur, nous risquons de ne plus avoir de femme à des postes de grandes responsabilités », a-t-il signifié.

Djani Kossiwa Mawounyo, Inspectrice de l'éducation, a exhorté les participants à profiter de la gratuité de l'école au primaire, initiée par le Chef de l'Etat le Distingué Militant Faure Essozimna Gnassingbé, afin que tous les enfants puissent avoir accès à l'éducation de base.

 Elle a par ailleurs, relaté les difficultés rencontrées par les jeunes filles et qui les bloquent dans leur cursus scolaire avant d'inviter les parents à œuvrer pour la promotion de l'éducation de la jeune fille.

Pour sa part, Djahlin Komi Mensah, Inspecteur de l'éducation, a rappelé aux participants, les efforts du gouvernement pour promouvoir l'éducation de la jeune fille.

Il a en outre, insisté sur l'abandon des punitions corporelles, l'une des causes de blocage des jeunes filles au profit des punitions alternatives. « Généralement, lorsqu'on met les filles dans de bonnes conditions, elles sont capables de donner de meilleurs rendements par rapport aux garçons », a-t-il précisé.

Il a enfin, encouragé les jeunes filles à s'inspirer de la Présidente de l'Assemblée nationale, Yawa Tsègan.

Dans son intervention, la militante Chantal Yawa Tsègan a d'abord, transmis les salutations militantes du Président du Parti à toute la population de Kpélé.

Après avoir prodigué d'utiles conseils aux participants, elle a invité les militants à rester toujours mobilisés et à réitérer leur engagement sans faille au parti Unir lors des prochaines consultations électorales.

Des associations de femmes ressortissantes de Kpélé ont offert des cadeaux d’anniversaire à la Présidente de l’Assemblée nationale.

Une réjouissance populaire a mis fin à la rencontre.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
Le parti UNIR témoigne sa reconnaissance à Dieu pour ses 7 ans d'existence

Le parti UNIR témoigne sa reconnaissance à Dieu pour ses 7 ans d'existence

Les cadres et militants du parti Union pour la République (Unir) ont témoigné leur reconnaissance à Dieu pour leur 7ème anniversaire. C'était à travers une messe en l'église catholique de Bè-Klikamé et un culte protestant au temple d'Apégamé ce 14 avril 2019 à Lomé.

Dans son homélie tirée de l'évangile de St Luc chapitre 22, 12 et chapitre 23, 1-55, le Révérend-Père Hyacinthe Segbe a invité les fidèles à rechercher la bonté intérieure et à avoir les mains pures, car dit-il, « c'est celui qui a les mains innocentes et le coeur pur qui peut se tenir devant Dieu ».

Le prédicateur du culte à Apégamé, le Pasteur Gbemou Mawulé s'est appuyé de son côté, sur le texte du prophète Esaie 50, 4-9 pour exhorter les fidèles à recevoir et à professer que le Christ est leur Seigneur et sauveur personnel car, il prend sur lui le fardeau de leurs péchés et pour cela, il n'y a plus de condamnation pour eux. Il les a invités à observer les enseignements de Dieu car, la connaissance d'une doctrine ne conduit pas au salut si elle n'est pas mise en pratique.

À sa suite, le Pasteur Agbakla Dieudonné a imploré la bonté et la bénédiction divine sur le parti Unir et son Président, afin que toutes les décisions qu'ils auront à prendre pour le pays, soient empreintes de justice et de dignité humaine.

« Nous avons voulu rendre grâce à Dieu pour les sept ans d'existence de notre grand parti au cours desquels nous avons œuvrer pour la réconciliation du peuple togolais, pour la prospérité et le développement »,  a déclaré la militante Assih Mazamesso, Déléguée nationale adjointe du Mouvement des jeunes Unir (MJU).

« Les défis auxquels notre parti est confronté sont multiples, cependant nous sommes convaincus que Dieu peut nous aider à atteindre ses objectifs, c'est pourquoi nous lui avons confié sa destinée, en l'implorant à travers ces différentes célébrations », a-t-elle souligné.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
7ème anniversaire du parti Unir, Chantal Yawa Tsègan prend part à la messe d'action de grâce à Kpélé-Tsiko

7ème anniversaire du parti Unir, Chantal Yawa Tsègan prend part à la messe d'action de grâce à Kpélé-Tsiko

Le parti Union pour la République (Unir)  célèbre ce dimanche 14 avril 2019 son 7ème anniversaire d'existence. Cette journée coïncide cette année avec le "Dimanche des Rameaux" chez les fidèles chrétiens catholiques. Des offices religieux ont marqué l'événement, notamment un culte protestant en l'église presbytérienne protestante de Kpélé-Adéta et une messe en l'église Sainte Trinité de Kpélé- Tsiko dans la préfecture de Kpélé.

 La Présidente de l'Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan a pris part à la messe catholique en présence des cadres Unir de la préfecture.

 

Dans son homélie, tirée de l'Évangile selon Luc chapitre 22, versets 14-23 et 56, le Révérend-Père Nyaledome Germain, Curé de la paroisse Saint-Raphaël de Kpélé-Adéta, a exhorté les fidèles catholiques à suivre les pas de Jésus-Christ comme modèle. « La passion de notre seigneur Jésus-Christ est d'aimer. De l'amour pour son père et surtout pour nous ses enfants », a-t-il indiqué.

Il a par ailleurs, invité les fidèles chrétiens à faire du pardon, leur arme de bataille, car selon lui, « le pardon est l'arme la plus puissante qui permet de vaincre l'ennemi ».

Convaincu que seul l'amour permet de changer le "méchant" en "homme gentil", le Père Germain Kyaledome a martelé que l'homme doit manifester de l'amour vis-à-vis de son entourage afin que fleurisse la paix dans nos sociétés.

« Sept ans, c'est une grâce. Et nous sommes là pour dire merci à Dieu pour tout ce qu'il fait pour le peuple togolais, pour chaque Togolaise et chaque Togolais. Les prières que nous avons demandées, c'est pour que la paix règne au Togo. Nous avons demandé la grâce de Dieu sur chaque Togolaise et Togolais pour que chacun puisse vaquer librement à ses occupations. Que la protection de Dieu soit renouvelée sur notre nation et que nous puissions connaître le développement, l'émergence et toutes les bénédictions que le seigneur peut déverser sur cette nation afin que personne ne soit encore dans le besoin et la détresse, mais que chaque jour, nous puissions avoir le minimum dont nous avons besoin pour consolider la pacification que nous avons déjà entamée dans le pays », a déclaré la militante Chantal Yawa Tsègan, Présidente de l'Assemblée nationale à la fin de la messe.

Une causerie-débat est prévue dans l’après-midi de ce dimanche afin d’outiller les militants Unir de Kpélé sur les enjeux qui attendent le parti lors des prochaines échéances électorales, notamment les locales de 2019 et la présidentielle de 2020.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
La jeunesse Unir se mobilise autour du parti à l'occasion de ses 7 ans d'existence

La jeunesse Unir se mobilise autour du parti à l'occasion de ses 7 ans d'existence

Dans la fièvre des festivités marquant le septième anniversaire du parti Union pour la République (Unir), le bureau national du Mouvement des jeunes Unir (MJU) a réuni, ce samedi 13 avril 2019 au siège annexe du parti à Lomé, les principaux responsables de ses sections de Lomé et d'Agoè-Nyivé.

La rencontre vise à entretenir les jeunes du grand parti Unir sur le contexte de création du parti, ses ambitions pour le pays et les perspectives.

Selon le Délégué national du MJU, le militant Kanka-Malik Natchaba, « c'est l'occasion pour le MjU de mobiliser les sections de Lomé et d'Agoè afin de les outiller pour les futures échéances qui nécessiteront un engagement fort pour faire gagner le parti Unir pour le bien-être de nos concitoyens ».

Il a, par ailleurs, saisi l'occasion pour féliciter le Président du parti, le Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé pour les différentes victoires dans le passé et pour sa vision pour un Togo prospère et solidaire.

« Cette rencontre s'inscrit dans la commémoration des sept ans d'existence de notre grand parti Unir. Ce matin, nous nous sommes retrouvés avec les sections communales du grand Lomé pour ensemble, revisiter le parcours de notre parti durant ses sept années. Les défis relevés, les défis qui nous attendent encore et partager dans la convivialité, cette joie d'avoir vécu sept ans, cette joie d'avoir eu sept ans de grâce et engrangé les différentes victoires », a déclaré le militant Joseph Hessou Passiwè, membre du bureau national MJU.

www.unir.tg

Publié dans Politique, A la Une
S'abonner à ce flux RSS