Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

"LA-N'BO", un projet du Président de la République lancé par  les cadres de Tchaoudjo  ce samedi à Sokodé

"LA-N'BO", un projet du Président de la République lancé par les cadres de Tchaoudjo ce samedi à Sokodé

Conduire un taxi est une fierté pour tout jeune Tem et qui en fait une profession. Les cadres de la localité attentifs à ce besoin vital de leurs jeunes frères ont lancé ce samedi 17 août 2019 au nom du Président de la République, le projet "La-N'bo" qui signifie « fais et avances » en langue Tem. C’était en présence des autorités traditionnelles et religieuses.

Le projet "La-N'bo" vise à offrir à la jeunesse de Tchaoudjo un emploi lui permettant d'avoir un revenu stable. Il est né à la suite d'une étude qui a révélé qu'une grande partie de la jeunesse de Tchaoudjo est essentiellement composée de chauffeurs sans véhicule. Désormais, les demandeurs peuvent, à travers le crédit-bail, s'offrir des véhicules afin de sortir de la précarité.

L'ambition poursuivie est de faire de Tchaoudjo, un hub logistique ce qui inscrit le projet dans la droite ligne du Plan national de développement  (PND) dont l’artisan n’est autre que le Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé.

Ce projet compte créer 200 emplois directs en offrant 200 véhicules à 200 chauffeurs.

Le militant Adoyi Essowavana Ahmed a expliqué le bien-fondé du projet parrainé par le Président de la République, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé. « C'est une initiative personnelle du Chef de l'Etat, qui, sachant que le transport est notre métier dans Tchaoudjo, a pensé à nous. Ce projet permettra aux jeunes qui ont déjà leur permis de conduire mais n'ont pas les moyens, de s'offrir un véhicule », a-t-il indiqué.

Le militant Foli-Bazi Katari, Ministre de la Communication, des sports et de l'éducation à la citoyenneté et au civisme, représentant le Chef de l'Etat, a invité ses frères et sœurs de la préfecture de Tchaoudjo à travailler en synergie pour le développement de leur localité.

Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude à l'initiateur du projet Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé et aux cadres de Tchaoudjo. Ils ont promis faire un bon usage des véhicules qu'ils viennent d'acquérir.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
''Dunenyo Zã'' célébrée dans l'allégresse par les communautés du Grand Lomé

''Dunenyo Zã'' célébrée dans l'allégresse par les communautés du Grand Lomé

Les communautés Agoènyivé, Bè et Aflao du Grand Lomé ont célébré ce samedi 17 août 2019 leur fête traditionnelle ''Dunenyo Zã''. L'apothéose de cette 3ème édition a eu lieu sur le terrain du lycée moderne d'Agoè-Nyivé en présence du Premier Ministre Komi Selom Klassou, Représentant personnel du Chef de l'Etat et de la Présidente de l'Assemblée Nationale Chantal Djigbodi Tsègan.

Cette année, c'est le canton d'Agoè-Nyivé qui accueille les festivités autour du thème : les communautés Agoènyivé, Bè et Aflao face aux défis du développement local.

 Plus qu'une fête traditionnelle, Dunenyo Zã est un véritable cadre d'échanges et de rencontre entre les filles et fils des trois communautés qui forment le Grand Lomé, notamment Agoè-Nyivé, Bè et Aflao.

Pour le chef de canton d'Agoè-Nyivé Togbui Kodjo Helou Edmond Aristide Sédzro IV, la fête traditionnelle ''Dunenyo'' est « un cadre idéal pour les filles et fils des communautés Agoènyivé, Bè et Aflao de mieux se connaître, de se rappeler de leur histoire et de découvrir les rites traditionnels du Grand Lomé ». Il a appelé les populations de ces trois communautés à promouvoir davantage leur culture. Message réitéré par Ewéfiagan Togbui Agokoli IV, Président de l'union Eweto qui demande de parler les langues maternelles aux enfants afin de pérenniser l'héritage culturel et sauvegarder la culture.

Au nom du gouvernement, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Prof Koffi Akpagana a félicité les trois communautés pour l'organisation de ''Dunenyo Zã'' avant de les appeler à resserrer les rangs autour de leurs valeurs pour jouer leur partition en s'affirmant par leur identité.

Les cadres de ces communautés ont pour l'occasion offert un cadeau symbolique au Chef de L'État, le Distingué Militant Faure Essozimna Gnassingbé et 800 tables-bancs à huit cantons du Grand Lomé.

Plusieurs groupes folkloriques venus des onze cantons du Grand Lomé ont émerveillé le public avec de riches prestations.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
Célébration de la fête de la Tabaski, le Chef de l’Etat exprime son soutien à la communauté musulmane du Togo

Célébration de la fête de la Tabaski, le Chef de l’Etat exprime son soutien à la communauté musulmane du Togo

La communauté musulmane célèbre ce dimanche 11 Août 2019, la fête de la Tabaski ou la  fête de l'Aïd El-Kébir.

À cette occasion, une prière musulmane a été dite sur le terrain du Lycée de Tokoin dans la matinée de ce dimanche en présence du Chef de l'État, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé,  de la Présidente de l'Assemblée nationale Chantal Yawa Tsègan, du Premier Ministre Komi Selom Klassou, des membres du gouvernement, des parlementaires et des autorités administratives, militaires et religieuses.

Dans son sermon,  Abdul Baki Boko, Imam de la mosquée centrale de Lomé a demandé aux fidèles musulmans d'être de bons serviteurs de Dieu, de bons citoyens et vecteurs de la paix sociale pour que règne l'amour comme l'a recommandé les saintes écritures. « Pour une vie heureuse ici sur terre et après la mort, le croyant doit respecter scrupuleusement les recommandations et interdits du saint Coran », a-t-il précisé.

L'Imam a, par ailleurs, rendu grâce au Tout Puissant pour la santé et la clairvoyance du Président de la République.

Il a également demandé la bénédiction d'Allah pour que règne la paix au Togo avant de renvoyer les fidèles de Mahomet aux festivités en famille.

Le jour de l’Aïd el-Kebir constitue un jour de célébration dans la tradition prophétique musulmane. En effet, dès l'annonce de la vision de la nouvelle lune, les musulmans glorifient la grandeur de Dieu par le takbir. Il est également fortement recommandé de multiplier en cette période, les aumônes afin d’attirer sur soi les bénédictions divines.

www.unir.tg

 

En savoir plus...
Publié dans Societe
Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla réorganise la filière karité au Togo

Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla réorganise la filière karité au Togo

Après la région Centrale les 26 et 27 juillet, la région des Savanes les 29 et 30 juillet, c’est le tour de la région de la Kara les 1er et 2 août de voir naître son union régionale des sociétés coopératives de la filière karité.

Toutes ces Unions régionales formées conformément à la loi OHADA sur les sociétés coopératives sont dirigée chacune par un conseil d’administration avec à sa tête une présidente qui coiffe un bureau de 13 membres.

« Il s’agit d’une étape importante vers la mise en place de notre faitière nationale pour faire de la filière karité du Togo un maillon essentiel de l’économie de notre cher pays le Togo dans son processus de mise en œuvre du Plan National de Développement (PND). C’est avant tout, pour qu’ensemble nous accompagnions le président de la République, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, qui ne ménage aucun effort pour gagner au Togo le pari de l’autonomisation économique de la Femme et de la lutte contre la pauvreté en milieu rural », s’est félicitée la présidente de la Filière Karité du Togo (FIKATO), Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla à l’issue de l’atelier de Kara.

La filière karité du Togo occupe des milliers de femmes dans la partie septentrionale. Environ 100 Sociétés coopératives sont actives dans le secteur de karité dans les trois régions productrices (Centrale, Kara et Savanes).  Ces dernières années, le secteur connait une redynamisation insufflée par la FIKATO avec le soutien de l’Etat à travers notamment le PAPV, Programme d’Appui aux Populations Vulnérables.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
Journée de la femme africaine : les femmes du MFU se familiarisent avec le PND

Journée de la femme africaine : les femmes du MFU se familiarisent avec le PND

L'Afrique célèbre ce mercredi 31 juillet 2019 la journée de la femme africaine instituée depuis 1974 pour honorer et valoriser les potentialités  de la femme africaine.

À cette occasion,  le bureau national du Mouvement des femmes Unir (MFU)  a organisé à la maison des jeunes à Amadahomé à Lomé, une causerie-débat avec les femmes du grand parti Unir.

Placée sous le thème "Le Mouvement des femmes Unir à la découverte du Plan national de développement", cette rencontre vise à outiller les femmes sur le bien-fondé du PND et les opportunités qu'offre cet ambitieux programme lancé le 04 mars dernier par le Chef de l'Etat en personne.

"Le PND,  prévu pour la période 2018-2022, se veut un Plan inclusif, une raison pour laquelle la femme togolaise, quel que soit son niveau d'étude, ne doit pas rester en marge d'une opportunité pareille", a précisé la militante Lami Amadou Déléguée à l’administration et à l’organisation adjointe du MFU,  représentant  la Déléguée nationale, la militante Raymonde Kayi Lawson de Souza.

"Aujourd'hui 31 juillet,  c'est la journée de la femme africaine. La femme étant le socle de tout développement,  nous avons choisi cette journée,  au niveau du Mouvement des femmes Unir, pour rencontrer les femmes de notre mouvement et pourquoi pas d'autres femmes aussi qui sympathisent avec nous et les instruire sur le Plan national de développement. Nous voulons que ces femmes puissent s'approprier le PND. La femme togolaise n'arrive pas encore à percer ce PND et ne sait pas encore qu'elle est actrice du développement de notre pays. C'est pour cela que nous avons invité,  ce matin,  un technicien de l'ANADEB pour expliquer aux femmes les tenants et les aboutissants de ce PND", a déclaré la militante M'boma Dianti, Déléguée aux affaires socio-économiques, chargée du bien-être de la femme et de l'enfant au MFU.

Pour honorer la femme africaine, le militant Aboka Kossi Agbényigan a concocté plusieurs mets qu'il dit avoir maîtrisé grâce à sa maman.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
Le gouvernement donne des réponses concrètes aux doléances du secteur de la santé

Le gouvernement donne des réponses concrètes aux doléances du secteur de la santé

Le Premier Ministre Dr Komi Selom Klassou a eu une rencontre d'échanges ce mardi 23 juillet à la Primature à Lomé avec les membres du groupe de travail sur le secteur de la santé et les différents syndicats du secteur. La rencontre s'est déroulée en présence du ministre de la fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale, Gilbert Bawara et de son collègue de la santé et de l'hygiène publique, Prof Moustafa Mijiyawa.

Cette réunion qui intervient cinq mois après la réception du rapport du groupe de travail sur le secteur de la santé, a permis au Chef du gouvernement de donner suite à ce travail ''méticuleux'' qui a dressé un diagnostic des différents problèmes qui minent le secteur de la santé. Il ressort que les problèmes auquel est confronté le secteur de la santé ne peuvent être réglés convenablement qu'au travers d'une approche globale et non fragmentée.

Au regard des différentes préoccupations et revendications du personnel de la santé, le Premier Ministre a annoncé le plan du gouvernement pour régler ces problèmes. Il s'agit du statut particulier du cadre du personnel médical, paramédical et technique de la santé; de la bonification d'ancienneté; de la protection sociale et les mesures de sécurité en faveur du personnel soignant et enfin, de l'amélioration et du renforcement du système de santé. À toutes ces préoccupations, le Chef du gouvernement a donné des réponses concrètes.

« En ce qui concerne le statut particulier, je voudrais vous rassurer que le Gouvernement s'inspirera de ce document pour élaborer et adopter les règles répondants aux réalités et contraintes du secteur de la santé. En ce qui concerne ma bonification d'ancienneté, le Gouvernement a accédé favorablement a votre doléance en décidant d'accorder une bonification d'ancienneté aux contractuels des formations sanitaires publiques une fois admis aux différents concours d'entrer à la fonction publique. Le Gouvernement poursuivra les efforts en accordant un quota aux contractuels lors des concours de recrutement dans la fonction publique. A cet effet, je voudrais annoncer que les résultats du dernier concours de recrutement seront proclamés dans les plus brefs délais. En outre, le gouvernement étudie la possibilité d'un autre concours de recrutement en faveur du secteur de la santé », a déclaré le Premier Ministre.

Les acteurs sociaux ont salué les mesures du gouvernement pour régler leurs problèmes. « Nous tenons à remercier le gouvernement pour ces mesures et nous sommes conscients des efforts que fait le gouvernement. Dire que le gouvernement ne fait rien est malhonnête, mais beaucoup reste à faire et il faut aller vite », a de son côté dit Dr Gilbert Tsolényanu, Président du groupe de travail et représentant du Synphot, le syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
Les candidats de la liste Unir d'Aflao-Sagbado continuent leurs actions pour le mieux-être des populations

Les candidats de la liste Unir d'Aflao-Sagbado continuent leurs actions pour le mieux-être des populations

Les candidats de la liste Unir de la commune d'Aflao-Sagbado (Golfe 7) lors des élections locales du 30 juin dernier n'attendent pas la proclamation des résultats pour multiplier leurs actions sur le terrain en vue du développement de la commune d'Aflao-Sagbado.

Le militant Aimé Koffi Djikounou, tête de liste Unir, ses colistiers et des jeunes de la commune d'Aflao-Sagbado, ont aménagé la route principale menant au marché de Logoté ce mardi 2 juillet 2019. L'équipe, munie de pelles, houes et pioches, a remblayé les zones de rétention d'eau sur la route afin de permettre aux usagers du marché de mener leurs activités dans de meilleures conditions.

« Nous sommes venus  aménager la voie principale qui mène au marché de Logoté pour permettre aux populations de pouvoir s'y rendre librement et en toute sécurité. Nous avons commencé les travaux d'aménagement de plusieurs voies avant l'ouverture de la campagne et nous poursuivons les travaux. Tout comme le Président de notre parti, les problèmes de nos populations nous tiennent vraiment à cœur et nous devons œuvrer au jour le jour pour leur éradication. Nous n'attendons pas les résultats des locales de dimanche dernier pour continuer ou non de développer notre commune.  Chacun doit faire sa part afin que notre commune connaisse un développement inclusif », a déclaré le militant Aimé Koffi Djikounou.

Rappelons que plus tôt dans la journée, la même délégation s'est rendue au chevet des sinistrés des pluies diluviennes du 18 juin dernier à Wonyomé pour les soutenir à travers des dons en vivres et non-vivres.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
Pour une commune propre, l’honorable Raymonde Kayi Lawson offre des kits de salubrité à trois CVD

Pour une commune propre, l’honorable Raymonde Kayi Lawson offre des kits de salubrité à trois CVD

Trois Comités villageois de développement (CVD) de la commune d’Aflao-Gakli ont reçu un coup de pousse dans ce vendredi 28 juin 2019. Un geste composé essentiellement d’outils d’entretien pour permettre aux CVD d’Amadahomé, Avénou et Avedji Téléssou de prendre en main leur propre salubrité. Une initiative de l’honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza, Déléguée nationale du MFU.

« Nous sommes venus clôturer notre campagne dans le quartier d'Amadanomé et pour ce faire, nous sommes venus en tant que député offrir à la population des outils dont ils ont besoin. Des brouettes, des poubelles, des râteaux, des bottes pour notre belle commune, pour pouvoir travailler pour le développement de notre grande commune. L'un des enjeux de cette élection communale, c'est le problème de l'insalubrité, on rencontre dans la ville de Lomé des ordures, donc nous voulons commencer le travail avant que les élus ne viennent prendre le relais » a déclaré la généreuse donatrice, la militante Raymonde Kayi Lawson de Souza.

Pour les bénéficiaires, ces outils arrivent à point nommé pour leur permettre de renforcer les agents de la salubrité publique dans leurs localités respectives. « Le matériel que l'honorable nous a offert est très indispensable, car il vient nous appuyer pour la poursuite de l'activité de salubrité publique que nous faisons déjà dans nos CVD. Nous lui promettons d’en faire bon usage », a laissé entendre Sodjinsi kokuvi, président du CVD d’Avédji Téléssou.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
Lutte contre l'insalubrité, l'honorable Raymonde Kayi Lawson dote des CDQ de matériel d'entretien dans la commune d'Aflao-Gakli

Lutte contre l'insalubrité, l'honorable Raymonde Kayi Lawson dote des CDQ de matériel d'entretien dans la commune d'Aflao-Gakli

L'honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza, députée et Déléguée nationale du MFU a fait don de matériel d'entretien à trois comités de développement des quartiers (CDQ) dans la commune d'Aflao-Gakli ce lundi 24 juin 2019.

C'était en présence des cadres du parti Unir et d'une importante foule que les représentants des CDQ de Wessomé, de Légbanou et d'Avédji-Anyigbé ont reçu, des mains de l'honorable Raymonde Kayi Lawson, un lot de matériel composé de poubelles, de brouettes, râteaux, pelles et de casques.

Pour la donatrice, l'initiative vise à rendre la commune d'Aflao-Gakli plus belle et moderne.

« Je souhaite que d'ici quelques années, qu'on ne puisse plus faire la différence entre Aflao-Gakli et les grandes villes de l'Occident. Pour ce faire, nous devons prendre soin de notre commune. Telle est la vision du Chef de l'État Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé », a-t-elle laissé entendre.

« Notre commune d'Aflao-Gakli est très grande et il faudrait que chaque CDQ ait du matériel pour pouvoir travailler sur le terrain. C'est pour cela que nous nous rendons dans différentes zones pour fournir du matériel aux CDQ. C'est pour rendre notre commune encore plus belle et plus moderne par rapport à ce que nous attendons des futurs Conseillers municipaux. Nous voulons leur faciliter la tâche et leur montrer dans notre grande commune d'Aflao-Gakli que nous sommes prêtes   à travailler avec eux », poursuit-elle.

Les bénéficiaires ont exprimé leur reconnaissance à la généreuse donatrice et lui ont promis en faire bon usage pour une meilleure visibilité de la commune d'Aflao-Gakli.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
L’honorable Kayi Lawson de Souza dote trois quartiers modèles de Kits dans la commune d'aflao-Gakli

L’honorable Kayi Lawson de Souza dote trois quartiers modèles de Kits dans la commune d'aflao-Gakli

Une délégation du bureau communal Unir d'Aflao-Gakli, conduite par l'honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza, députée à l'Assemblée nationale et Déléguée nationale du MFU, s'est rendue, ce samedi 22 juin,  sur le terrain de Totsi où elle a procédé à la remise des kits à trois quartiers de la commune d’Aflao-Gakli (Totsivi-Gblenkomé, Soviépé et Djidjolé).

Ces kits, composés de brouettes, de bottes, de casques, de râteaux, de poubelles, sont remis aux Comités de développement des quartiers (CDQ) de ces quartiers.

Soulignons que ces trois CDQ sont des modèles sur les 22 quartiers que compte la commune du fait de la performance de leur travail.

« Au-delà de ce don, le message est qu'on veut une belle et grande commune qui est à l'image du Président de la République et de sa vision. Nous avons besoin que Notre commune soit une commune modèle. Nous devons aller de l'avant mais pas dans l'attente de notre future  maire. Nous devons déjà travailler sur le terrain. Avant que les conseillers municipaux, qui seront élus, viennent prendre le relais, toute la population a besoin de s'impliquer dans le développement de notre commune », a déclaré l'honorable Raymonde Kayi Lawson de Souza.

La population à son tour, a adressé ses remerciements à la délégation et lui a promis de faire un bon usage de ces kits afin de lutter contre l'insalubrité dans la commune.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Societe
S'abonner à ce flux RSS