Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

Amélioration du climat des affaires : l'Assemblée nationale vote à l'unanimité la loi portant Code des investissements en République Togolaise

Amélioration du climat des affaires : l'Assemblée nationale vote à l'unanimité la loi portant Code des investissements en République Togolaise

L'Assemblée nationale, présidée par Chantal Yawa Djigbodi Tsègan, a tenu ce mardi 11 juin 2019, sa 7ème séance plénière de la première session ordinaire de l'année au siège de l'institution à Lomé.

Les travaux ont porté sur l'adoption de la loi portant Code des investissements en République Togolaise.

Il s'agit d'une refonte du cadre juridique des investissements au Togo initiée par le gouvernement en vue de le rendre plus attractif aux investisseurs tout en orientant leurs actions vers une croissance économique forte et soutenue, créatrice d'emplois et de revenus dans tous les secteurs de la vie économique et sociale.

Ce nouveau Code qui comporte 44 articles regroupés en 8 chapitres, prend en compte le Plan national de développement (PND 2018-2022) dans ses trois (3) axes, notamment :

- renforcer l'attractivité du pays pour les sièges régionaux d'entreprises internationales via des avantages fiscaux spécifiques compétitifs accompagnant le développement de hub logistiques (axe 1 du PND), tout en permettant une croissance à court terme des revenus fiscaux de l'Etat par la limitation des avantages fiscaux accordés.

- favoriser les investissements en accordant des avantages proportionnels à l'investissement pour encourager le développement de pôles de croissance à long terme (axe 2 du PND)

- assurer le développement de l'emploi national en conditionnant les avantages fiscaux à la création d'emplois, et renforcer les avantages lorsque les investissements ou la création d'emplois sont gérés dans les régions de l'intérieur afin de consolider le développement social et renforcer les mesures d'inclusion (axe 3 du PND).

Ce nouveau code a été voté à l'unanimité des députés présents. La présente loi abroge toutes les dispositions antérieures contradictoires à la nouvelle et sera exécutée comme loi de l'Etat.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Economie
Des personnalités de la diaspora togolaise ont rencontré des investisseurs autour du PND à Bruxelles

Des personnalités de la diaspora togolaise ont rencontré des investisseurs autour du PND à Bruxelles

Des acteurs de développement et des hommes d'affaires se sont retrouvés ce vendredi 17 mai 2019 à Bruxelles en Belgique pour un déjeuner conférence BMB (Business meeting breakfast).

C'était en présence de l'Ambassadeur du Togo auprès du Benelux, Son Excellence Kakou Nayo Mbeou et de l'Ambassadrice de l'ACP auprès de l'UE.

Au cours de ce déjeuner, le maître de conférences, Me. Jean Jacques Essombe, Avocat associé au département banque et finance et Coordinateur du Desk Afrique chez Bird Bird, a expliqué aux participants le Plan national de développement (PND) lancé le 04 mars 2019 par le Chef de l'Etat, S.E.M Faure Essozimna Gnassingbé en personne.

L’Ambassadeur du Togo auprès du Benelux, pour sa part, a invité les opérateurs économiques et les bailleurs de fonds à saisir cette opportunité pour investir au Togo.

« Le Togo est un petit pays mais plein d'opportunités d'affaires. Il faut que notre diaspora saisisse l'occasion du PND pour investir  et créer ses emplois au Togo afin d'augmenter ses chiffres d'affaires », a-t-il indiqué.

Ce déjeuner conférence vient en prélude au forum économique des Togolais de l'extérieur prévu pour se tenir au cours du mois de novembre prochain visant à encourager le concours de la diaspora au développement socioéconomique du pays.

En savoir plus...
Publié dans Economie
Le Patronat Burkinabé s'inspire des expériences togolaises pour booster l'économie

Le Patronat Burkinabé s'inspire des expériences togolaises pour booster l'économie

Le Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou a échangé ce vendredi 17 mai 2019, avec une délégation du Conseil national du patronat Burkinabé conduite par son président Apollinaire Compaoré.

La délégation Burkinabé est arrivée au Togo dans le cadre des échanges entre les patronats du Faso et du Togo, tous deux membres de la Fédération des patronats de l'Afrique de l'Ouest (FOPAO). La délégation est venue s'inspirer des expériences du Togo notamment, dans le cadre du Comité de concertation entre l'État et le secteur privé mis en place en 2017 et présidé par le Chef du Gouvernement. Ce cadre de concertation inspire les pays voisins dont le Burkina-Faso pour la relance de son économie.

« La visite au Premier Ministre et au patronat togolais, a pour but de nous instruire des expériences du patronat du Togo étant donné que nous nous formons un jeune bureau qui vient d'être mis en place, nous avons besoin de savoir comment nos amis du Togo ont œuvré jusque-là. Le Togo est un grand partenaire pour le Burkina dans le domaine de l'utilisation du port. Le Togo est leader sur les pays de l'hinterland devant la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Bénin. Nos économies ont besoin de s'intégrer parce que seuls nous sommes des micros États avec des petits marchés. L'objectif aujourd'hui des opérateurs économiques burkinabé, c'est de créer les conditions pour qu'on puisse élargir la base de nos activités, pouvoir investir au Togo et alternativement investir au Bénin et vice-versa », a déclaré Seydou Diakité, Vice-Président du patronat burkinabé.

La délégation du Burkina-Faso était accompagnée par celle du patronat togolais conduite par son président Laurent Coami Tamégnon.

En savoir plus...
Publié dans Economie, A la Une
Le secteur privé togolais prêt à jouer son rôle dans le financement du PND

Le secteur privé togolais prêt à jouer son rôle dans le financement du PND

Les membres du comité de concertation entre l’Etat et le secteur privé ont tenu leur réunion trimestrielle ce mardi 30 avril 2019 à la Primature à Lomé. Les travaux ont été présidés par le Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou, Président du comité de concertation.

Le Plan national de développement (PND) du Togo pour la période 2018-2022 offre une place de choix au secteur privé pour sa mise œuvre. Il est attendu de ce secteur, une contribution à hauteur de 65% pour son financement. Ce rôle clé du secteur privé dans le développement de l’économie togolaise était au centre de la rencontre du comité de concertation entre l’Etat et le secteur privé.

Il s’agit ainsi de renforcer la confiance mutuelle entre l’Etat et les acteurs du secteur privé ; de mieux informer le secteur privé sur les solutions majeures déjà apportées à certaines de leurs préoccupations et surtout d’échanger sur les stratégies concrètes de financement public et privé dans le but de favoriser la mise en œuvre effective du Plan national de développement (PND) 2018-2022. La rencontre a permis aux acteurs du secteur privé, de comprendre réellement leur rôle dans la mise en œuvre efficace du PND.

Présidant les travaux, le Chef du gouvernement Dr Komi Sélom Klassou, Président du comité de concertation entre l’Etat et le secteur privé, a présenté avec des membres du gouvernement les différentes réformes réalisées par le Togo dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires, de la modernisation de la fiscalité, de la réforme du foncier ainsi que de l’apaisement du climat socio-politique. Le gouvernement a fait un pas sensible dans l’assainissement des finances publiques avec l’apurement de toutes les factures en souffrance au trésor public. Résultat, la dette publique du Togo passe en dessous des normes de l’UEMOA et le taux est fixé fin mars 2019 à 67,3% du PIB contre 79% il y a deux ans, faisant du Togo le seul pays de l’espace qui respecte les cinq critères de convergence de l’UEMOA et le seul pays à respecter le déficit budgétaire qui doit être contenu dans la limite de 3% du PIB selon le ministre Sani Yaya de l’économie et des finances.

Enfin, le Premier Ministre a invité le secteur privé à prendre activement part au 1er forum Togo-Union Européenne les 13 et 14 juin 2019 à Lomé pour nouer des relations de partenariat.

Le secteur privé s’est dit rassuré par les différentes avancées enregistrées par le gouvernement pour favoriser un bon climat propice à l’investissement au Togo afin de créer des emplois décents, créer de la richesse et booster l’économie nationale.

Le comité de concertation entre l’Etat et le secteur privé a été mis en place par le décret 2017-049/PR/ du 31 mars 2017. Il se réunit une fois par trimestre.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Economie, A la Une
Transferts monétaires : le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé a officiellement lancé les opérations à Timbou

Transferts monétaires : le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé a officiellement lancé les opérations à Timbou

Le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé a procédé ce mardi 23 avril 2019, au lancement officiel du paiement des transferts monétaires à Timbou dans la préfecture de Cinkassé. C'était en présence du Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou.

Le gouvernement togolais s'est résolument engagé dans le cadre du Plan national de développement (PND) à réduire drastiquement la pauvreté des couches les plus vulnérables à travers tout le pays. Le projet de filets sociaux et services de base (FSB) lancé le 06 février 2018 par le Chef de l'Etat, s'inscrit dans cette dynamique. Il s'agit à travers la composante 2.2, de soutenir le revenu des ménages pauvres.

Au total, 61.000 ménages à revenu faible ont été identifiés dans deux cent neuf (209) cantons des cinq régions du Togo. Ils vont ainsi bénéficier d'une somme de quinze mille FCFA (15.000) chaque trimestre et ce, pendant deux ans. Ceci permettra d'accroître le revenu de ces ménages et leur consommation ainsi que leur capacité à faire face aux chocs.

La Banque mondiale accompagne le Togo dans le cadre de la réalisation de l'axe 3 du PND qui est la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d'inclusion. Sa Représentante-résidente Hawa Cissé Wagué a salué l'engagement du Président de la République dans la mise en œuvre des filets sociaux pour le bonheur des populations vulnérables. L'institution de Bretton Wood entend poursuivre son accompagnement pour atteindre cent vingt mille (120.000) bénéficiaires à moyen terme.

Le Chef de l'Etat a procédé à la remise symbolique des carnets et cartes aux bénéficiaires. En marge de l’activité, le Président de la république a procédé à la décoration de plusieurs personnalités de la région. Avant lui, c'est le Chef du gouvernement Dr Komi Sélom Klassou qui a, au nom du Président de la République, procédé à la décoration d'autres personnalités.

Le lancement des transferts monétaires s'inscrit dans le cadre des activités marquant la célébration du 59ème anniversaire de l'indépendance du Togo.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Economie
Rideau sur le 11ème Forum national du paysan, le PM Klassou appelle à créer de la richesse à partir de l’agriculture

Rideau sur le 11ème Forum national du paysan, le PM Klassou appelle à créer de la richesse à partir de l’agriculture

Les travaux du 11ème Forum national du paysan ont pris fin ce samedi 13 avril 2019 à Kara après trois jours d’intenses activités. La cérémonie de clôture a été présidée par le Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou, Représentant spécial du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé.

Au terme des travaux, les participants ont réitéré leur engagement à jouer leur partition dans la mise en œuvre du PND avec leur implication au tour de l’axe 2 de cet ambitieux plan de développement du Togo. Il s’agit, de développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. L’engagement des producteurs a été matérialisé par la signature de plusieurs contrats d’affaires avec des unités de transformation des produits agricoles devant le Chef du gouvernement.

Pour plus de résultats, les participants recommandent au gouvernement de prendre des dispositions pour renforcer la gestion apaisée de la transhumance ; de prendre également des mesures pour promouvoir la consommation locale en imposant un pourcentage des produits locaux dans la consommation institutionnelle ; d’amplifier la mise en place des ZAAP (les zones d’aménagement agricole planifiées) avec des retenues d’eau soutenues par des crédits à long terme et enfin, de renforcer les efforts de désenclavement des zones de production afin de faciliter l’écoulement des produits et d’améliorer a compétitivité des différentes filières.

Présidant les travaux, le Premier Ministre Dr Komi Sélom Klassou a, au nom du Chef de l’Etat, les producteurs et autres acteurs du monde agricole pour leur engagement à transformer structurellement l’agriculture togolaise dans le cadre du PND. Le Chef du gouvernement a demandé aux acteurs de croire en la vision du Président de la République pour un développement inclusif par le travail et à lui faire confiance. Il a aussi rappelé les exhortations du Chef de l’Etat sur la valeur du travail et le partage des fruits engrangés par le travail. « De l’agriculture, le Togo doit créer de la richesse », a lancé le PM Klassou qui a eu des échanges directs avec les acteurs sur leurs différentes préoccupations liées notamment, au foncier, au PND, au MIFA (Mécanisme incitatif de financement agricole).

Plusieurs personnalités du monde agricole ont été décorées par le Premier Ministre pour leur engagement dans ce secteur. Occasion également de remettre du matériel roulant à l’Union des producteurs de coton du Togo.

Une visite des stands de la foire sur l’esplanade du Palais des Congrès a permis au Premier Ministre de découvrir le génie togolais en matière de transformation des produits agricoles.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Economie, A la Une
Le gouvernement veut impliquer davantage la diaspora au développement national

Le gouvernement veut impliquer davantage la diaspora au développement national

Le ministre des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et des Togolais de l'extérieur, Professeur Robert Dussey a procédé ce lundi 1er avril 2019 à la présentation de "la feuille de route du gouvernement pour les Togolais de l'extérieur" à l'hôtel Sarakawa à Lomé.

Considérée comme un maillon très important dans l'économie togolaise avec plus de 450 millions de dollar US envoyés au pays chaque année soit 8,4% du PIB, la diaspora togolaise représente deux millions de personnes à travers le monde.

Pour le Ministre Robert Dussey, « la feuille de route répond à la vision du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé, celle d'assurer une meilleure organisation de la diaspora  togolaise en vue de sa plus adéquate implication dans les efforts de développement national ».

Conformément à cette vision, les actions du gouvernement en faveur de la diaspora togolaise reposent sur trois (3) axes majeurs : la valorisation du capital humain, économique et social de la diaspora ; le renforcement de la communication entre le gouvernement et la diaspora ainsi que l'amélioration de la protection et de la défense des intérêts des Togolais de l'extérieur.

La mise en œuvre de ces axes stratégiques se fera à travers le Programme d'actions prioritaires (PAP) et le Programme à moyen et long terme (PMLT).

Le Directeur des Togolais de l'extérieur, Koffi Akakpo pour sa part, a invité les Togolais résidents et de la diaspora à s'approprier la feuille de route pour son application dans les meilleures conditions.

« L'intérêt premier de cette feuille de route est de répondre à la vision du Chef de l'Etat d'associer la diaspora à la reconstruction nationale. Le Togo a besoin de tous les Togolais et de toutes les Togolaises, où qu'ils soient. Pour la reconstruction nationale, nous avons à nous appuyer sur les ressources humaines intérieures et extérieures », a-t-il précisé.

La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du corps diplomatique, des autorités politiques et administratives.

www.unir.tg

En savoir plus...
Publié dans Economie, A la Une
Discours du Chef de l'Etat à la cérémonie de lancement du PND

Discours du Chef de l'Etat à la cérémonie de lancement du PND

Le Plan National de Développement (PND) a été officiellement lancé ce lundi 04 mars 2019 à Lomé par le Président de la République, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé.

Voici en intégralité le discours de circonstance du Chef de l’Etat.

 

Monsieur le Premier ministre

Madame la Présidente de l’Assemblée nationale

Madame et Messieurs les Présidents des institutions de la République

Mesdames, Messieurs les ministres

Mesdames, Messieurs les membres du corps diplomatique

Mesdames, Messieurs les représentants des organisations et institutions partenaires

Mesdames, Messieurs les représentants du secteur privé

Vénérés chefs traditionnels

Mesdames, Messieurs les représentants d’organisations de la société civile

Distingués invités

Mesdames et Messieurs

Cher Komi (le jeune entrepreneur),

Je voudrais au prime abord remercier pour leur accompagnement les amis et partenaires du Togo qui ont tenu à être présents avec nous ce matin.

Vous nous donnez un gage de votre amitié et de votre disponibilité à accompagner notre pays sur la voie du progrès et du développement.

C’est le lieu de relever et saluer le mérite des braves populations laborieuses de notre pays. Chaque jour, entre le lever et le coucher du soleil -et même plus encore- ce sont elles qui donnent vie à notre devise nationale dont le premier mot est Travail.

Le travail est une valeur que nous cultivons et qui demeure pour notre société un repère constant et un indicateur rassurant.

C’est aussi le principal atout dont nous disposons pour donner corps au rêve d’un Togo prospère.

Si nous partageons l’amour du travail qui génère la croissance, nous devons également tout mettre en œuvre pour partager les fruits de la croissance.

C’est là le pari du Plan National de Développement 2018-2022 dont la cérémonie de lancement nous rassemble aujourd’hui.

Nous avons fait et continuons de faire beaucoup d’efforts. Nos agrégats économiques connaissent une amélioration progressive.

L’enjeu est désormais de préserver ces avancées et d’en consolider les bases pour progresser davantage et, dans le même temps, mettre l’accent sur la redistribution des richesses entre toutes les filles et tous les fils de notre pays.

Car la croissance ne vaut que par sa capacité à être inclusive ; Et le développement n’a de vertu que lorsqu’il parvient à se frayer un chemin jusqu’aux hameaux lointains et à vivre dans tous les foyers.

Nous sommes déterminés à réaliser cette évolution qualitative, et convaincus que nous en sommes capables.

Distingués invités

Mesdames et Messieurs,

Nous avons organisé, à la fin de l’année dernière, des élections législatives qui ont permis le renouvellement de la Représentation nationale.

Le vote de confiance accordé par les élus du peuple à la déclaration de politique générale du gouvernement marque le point de départ d’une action guidée par le PND dans ses grands axes, et entièrement vouée à l’épanouissement de toutes les couches sociales de notre pays.

La cérémonie de ce jour confirme -et je m’en réjouis- notre engagement commun pour réaliser, sans tarder, les transformations nécessaires à l’édification du Togo moderne, prospère et stable que nous pourrons être fiers de léguer aux générations qui viennent.

Le meilleur moment pour préparer l’avenir, c’est le présent.

Notre jeunesse -avec son dynamisme, ses attentes et ses rêves- constitue à cet égard l’incitation majeure qui nous pousse à faire plus et mieux pour maintenir l’espoir et travailler sans relâche à des lendemains meilleurs.

Le PND porte de grandes ambitions. Ce n’est pas juste un plan de plus. Ce n’est pas non plus un outil de théoriciens qui seraient les seuls à pouvoir en parler.

Non. Le PND est formulé dans une démarche inclusive et cohérente, dont la trame demeure la recherche de meilleures conditions de vie pour nos populations.

Dans cette optique, nous avons enregistré des résultats appréciables.

Les progrès notés en matière de finances publiques et de climat des affaires, d’éducation et de création d’emplois, de santé et de protection sociale méritent d’être salués.

Pour autant, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, nous devons rester lucides et prendre la juste mesure du chemin qui nous reste à parcourir pour atteindre notre objectif de prospérité partagée.

C’est en prenant en compte cette analyse sans complaisance des mécanismes antérieurs que le PND met l’accent sur l’implication de tous, et en particulier les couches les plus vulnérables de notre société.

Les ressources publiques sont rares et il est impératif d’en rationaliser l’utilisation pour parvenir aux fins que nous nous sommes fixées.

Dans la mise en œuvre du PND, il sera remédié aux faiblesses structurelles et institutionnelles relevées, par la judicieuse intervention de l’Etat qui veillera à affecter nos ressources aux priorités de développement.

En outre, la formulation minutieuse et détaillée du PND -avec des objectifs spécifiques et des projets clairement identifiés- assure l’attractivité du pays aux investissements d’une part, en même temps qu’elle définit un cadre optimal pour l’alignement des financements étrangers sur les priorités nationales.

Les appuis extérieurs demeurent des catalyseurs importants.

Mais je souhaite que nous gardions à l’esprit que notre développement est avant tout un processus endogène par lequel nous devons coordonner nos actions et légitimer nos choix en mettant l’accent sur la rigueur et la bonne gouvernance.

Ce faisant, la participation citoyenne sera également renforcée, car le civisme fiscal est une composante importante pour la réussite de notre PND.

Le consentement de tous les contribuables à l’impôt participe de la démarche inclusive recherchée dans le PND, tout en ayant comme pendant naturel l’obligation de reddition de comptes à tous les niveaux.

Mesdames et Messieurs,

Notre profession de foi selon laquelle nous sommes les seuls artisans du bonheur et de l’avenir de notre nation est source de responsabilité collective et solidaire.

Responsabilité des pouvoirs publics et de l’administration qui doivent mettre compétence, professionnalisme et dévouement au service de la réussite du PND.

Responsabilité du secteur privé qui dispose majoritairement des leviers capables d’influer sur l’investissement et de faire éclore les nombreuses potentialités dont regorge notre pays.

Responsabilité aussi des citoyens dans leur ensemble, dont il est attendu une appropriation et une implication des premières heures, car ils sont tout à la fois le point de départ et l’aboutissement de tout ce qui se fait en matière de développement.

Cher Komi

Nous en sommes pleinement conscients. Et votre intervention de ce matin -en votre nom et au nom de tous ceux dont vous portez la voix- nous le confirme : la jeunesse togolaise est brave, engagée et désireuse de s’épanouir en participant à la construction nationale.

Elle ne demande pas l’aumône mais de l’éducation, de la formation et un contexte socio-économique motivant.

Le modèle vers lequel nous tendons avec le PND est justement celui-là.

Les forces vives n’ont pas besoin d’être assistées, mais reconnues à leur juste valeur et considérées comme des acteurs de développement à part entière.

Ce modèle a pour socle la stabilité de l’État stable, la cohésion sociale et l’engagement des citoyens.

Sans la paix et un environnement rassurant, nous ne serons pas capables d’attirer les importants investissements nécessaires aux grands projets structurants du PND.

Si nous voulons nous affirmer comme une destination de choix pour les capitaux privés dont nous avons besoin, nous devons à tout prix préserver notre pays des soubresauts et des violences qui paralysent durablement l’économie.

Dans le contexte très concurrentiel que connaissent les États aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir faire de la paix et de la sécurité des avantages comparatifs pour le Togo.

Distingués invités

Mesdames et Messieurs,

En cette occasion du lancement du PND 2018-2022, je voudrais partager avec vous ma conviction qu’il est en notre pouvoir de faire de ce cheminement un succès.

Pour cela, nous devons être nous-mêmes le point de départ des transformations que nous recherchons.

Le PND attend de nous des attitudes qui favorisent un environnement propice aux investissements.

Cette ambition a besoin d’une mentalité nouvelle pour donner la pleine mesure de son potentiel.  Nous devons donc, tous autant que nous sommes, à adopter et conserver cet état d’esprit.

Nous le ferons en mettant la patrie au-dessus de toute autre considération.

Nous le ferons en veillant en toute chose à préserver les acquis de notre pays.

Nous le ferons en nous acquittant chaque jour consciencieusement de notre tâche, et en prenant conscience que c’est ainsi que nous ferons briller l’étoile du Togo au firmament des nations.

Distingués invités

Mesdames et Messieurs,

Vous ne lirez pas ces prérequis dans le PND tel qu’il est rédigé pour sa mise en œuvre opérationnelle.

Mais c’est dans ces valeurs fondamentales que se trouve l’esprit même du texte qui, comme vous le savez, doit s’allier à la lettre pour délivrer toutes les promesses du PND.

Les grandes rivières sont faites de petits ruisseaux.

Nous avons tous une note à jouer dans la partition qui célèbre les mérites de notre pays. Si l’une d’entre elles vient à manquer, la mélodie s’en ressentira forcément.

La République est riche de chaque fille et de chaque fils qui travaille à sa grandeur. Personne ne sera laissé de côté.

La voie est tracée et nous savons ce dont nous aurons besoin tout au long du chemin : Avançons donc ensemble, solidaires, optimistes et confiants.

C’est sur cette invitation et dans cet état d’esprit que je procède au lancement solennel du plan national de développement PND 2018-2022.

Que Dieu bénisse le Togo.

Je vous remercie.

En savoir plus...
Publié dans Economie
S'abonner à ce flux RSS