Communiqué sanctionnant le Conseil des Ministres du mercredi 7 juillet 2021

07 Jul 2021 1628

Le conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 07 juillet 2021 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République.

Le conseil a examiné trois (03) projets de décret, écouté une communication et suivi un séminaire gouvernemental.

I. AU TITRE DES PROJETS DE DÉCRET,

Le conseil a examiné un premier projet de décret portant approbation de la charte des très petites, petites et moyennes entreprises.

L’actualisation de la charte met en place une nouvelle catégorisation qui va permettre aux entreprises togolaises d’être plus compétitives dans un contexte sous régional et international de plus en plus concurrentiel.

Quatre catégories nouvelles sont proposées avec un chiffre d’affaires compris entre 5 millions et 1 milliard de FCFA. Il s’agit de :

a. Les nano entreprises

b. Les micros entreprises

c. Les petites entreprises

d. Les moyennes entreprises

L’adoption de ce projet de décret contribuera d’une manière efficace à la mise en œuvre des différents projets initiés au profit du secteur, dans le    cadre de       la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Le conseil a adopté ensuite le projet de décret définissant la liste des génies composant l’Ordre national des ingénieurs du Togo (ONIT).

Le présent décret détermine les spécialités des ingénieurs diplômés qui composent l’ordre national des ingénieurs du Togo (ONIT).

Ce projet permettra de garantir à la population la sécurité dans l’identification des ingénieurs régulièrement inscrits auxquels elle peut faire appel.

Le conseil a enfin adopté un projet de décret fixant les modalités et le prix de cession par l’Etat d’une partie de sa participation dans le capital social de la société  « Mécanisme            incitatif de financement agricole (MIFA) SA »

Ce décret fixe, conformément à l’avis de la Commission d’évaluation des privatisations (COMEP), le prix de cession par l’Etat d’une partie de sa participation dans le capital social de la société « Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) SA »

Ainsi, après la finalisation de cette opération, la société de droit togolais « PIA »         deviendra    l’actionnaire          majoritaire  du            MIFA Outre     la        Fédération  nationale     des groupements de producteurs de coton (FNGPC) qui reste actionnaire, l’Etat détiendra 43,5% du capital social du MIFA SA.

La position       de       l’Etat lui       permettra    d’être            pleinement associé         à         la        gouvernance          du MIFA SA. Ainsi, le président du Conseil d’administration sera désigné sur proposition de l’Etat togolais.

II. AU TITRE DES COMMUNICATIONS,

Le conseil          a         écouté          une    communication            relative         à         la        présentation          du       5ème rapport périodique du Togo sur la mise en œuvre du pacte international relatif aux droits civils et politiques ; présentée par le ministre des droits de l’homme, de la      formation    à         la        citoyenneté,           des            relations      avec   les      institutions de       la        République.

Présenté au cours de la 132ème session du comité des droits de l’homme des Nations unies, ce rapport fait état des progrès réalisés par notre pays en matière des droits civils  et        politiques,   en            dépit des     défis  qu’il   reste  encore          à                                        

Le comité          des     droits de       l’homme      a         exprimé            sa        satisfaction vis-à-vis        des     avancées du Togo présentées de manière transparente et détaillée. Il a également évoqué         des     préoccupations     concernant certains        cas            spécifiques. Il         transmettra ses observations et recommandations ultérieurement.

III. AU TITRE DES DIVERS,

Le conseil          a         écouté un       compte         rendu            relatif à         la        mission         que    Madame      le        Premier ministre a conduite en France et en Allemagne.

Cette mission a en effet permis de promouvoir les atouts de notre pays et les performances        déjà   constatées  avec   la            série  de       réalisations qui     sont   venues          renforcer la conviction que le Togo fait des progrès vers sa transformation économique.

Le conseil a écouté un deuxième compte rendu sur la situation sanitaire et la mise en œuvre de la stratégie vaccinale. Il a saisi cette opportunité pour appeler à         un       renforcement        du            respect         des     mesures       édictées       et        à         une            adhésion     massive        à         la        vaccination, seuls  moyens            de       se        protéger       contre           l’augmentation     des     cas constatée récemment.

IV. AU TITRE DU SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL,

Le conseil a suivi un séminaire gouvernemental sur la Stratégie Nationale de l’inclusion financière en       vue     de       son    

Cette stratégie formalise les initiatives existantes et approfondit les résultats encourageants obtenus       par     notre pays   en            matière        d’inclusion  financière.

Elle vise    également   à         relever          les      défis            notamment au       regard           des     disparités    régionales   en            matière        d’accès         aux     services           Cela            permettra    d’atteindre les      objectifs       assignés       à         la            feuille           de       route gouvernementale qui     fait     de            l’inclusion   financière,   un       axe     majeur          de       sa            mise   en       œuvre.         

Fait à Lomé, le 07 juillet 2021

Le Conseil des Ministres

 

Nous suivre sur nos réseaux sociaux :

Facebook

https://www.facebook.com/UnirTogoOfficiel

Twitter

https://twitter.com/UnirTgOfficiel

© Copyright © 2019 UNIR | Design by ITPLEX