Gratuité des actes de naissance : un engagement tenu, les populations sous le charme

13 Jul 2021 806

"Prénam" est une jeune fille de Tcharè dans la région de la Kara. Âgée aujourd’hui de 16 ans, son rêve de devenir une brillante avocate s'est envolé à la veille de l'examen du Certificat d'Etude du Premier Degré (CEPD). Et pour faute d'acte de naissance. Elle avait 10 ans. « Mon dossier pour l'examen était incomplet. Je n'avais pas l'acte de naissance », dit-elle.

Comme elle, nombreux sont les enfants qui naissent au Togo sans être enregistrés à l’état civil. Selon l'Unicef, ils sont 17% sur l’ensemble du territoire national. Ce taux s’élève à 30% en zones rurales. Une situation qui contraint ces enfants à une vie de "sans-papiers, même dans leur propre pays.

En campagne électorale pour la présidentielle du 22 février 2020, le candidat du parti Unir, le Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé a pris la mesure de la chose. Il a, à l'étape d'Elavagnon dans la préfecture de l'Est-Mono, annoncé un point important de son projet de société. « (...) les actes de naissance seront désormais établis gratuitement », a-t-il promis. Pour le candidat Président, le véritable défi dans l'amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et le renforcement des mécanismes d’inclusion passe par la réforme de l'état civil. En cela, la gratuité dans l'établissement des actes de naissance sonne comme une solution majeure.

Depuis quelques mois donc, la délivrance des actes de naissance est gratuite dans toutes les localités du Togo. Tous les parents disposent tels que le stipule la loi, d'un délai légal de 45 jours.

« Le Président Faure Essozimna Gnassingbé a vraiment tenu sa promesse. Récemment, j'ai accouché, je n'ai payé aucun franc pour retirer l'acte de naissance de mon enfant. C'est un véritable progrès », se réjouit Rolande Johnson, nouvellement maman.

Sans acte de naissance, les enfants sont de plus en plus ignorés des politiques publiques et des services sociaux. La déclaration de naissance est un droit et sa gratuité vient renforcer la stratégie nationale d'inclusion sociale face à la "fracture civile" entre les différentes couches de la société.

© Copyright © 2019 UNIR | Design by ITPLEX