Les besoins en eau potable de la région de la Kara au cœur de la Feuille de route gouvernementale

16 Jul 2021 152

L’objectif assigné au ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise avec la feuille de route gouvernementale 2020-2025, impulsée par la volonté remarquable du Chef de l’Etat, est d’atteindre 95% d’accès à l’eau potable en milieu rural, 85% en milieu semi urbain, 75% en milieu urbain hors Lomé, soit un taux de desserte national de 85%.

Dans la mise en œuvre de cette feuille de route, le Gouvernement a mobilisé des investissements financiers et humains importants et de grands progrès ont été enregistrés en matière d’accès des populations à l’eau potable en zones urbaines comme rurales.

La région de la Kara n'est pas en marge de la politique des grands travaux d'adduction d'eau potable du gouvernement. Plusieurs projets prennent en compte le chef-lieu et l’ensemble des préfectures de la région.

Dans le cadre du Projet Eau et Assainissement au Togo phase 2 (PEAT2), avec l’appui financier de l’Union européenne, il est prévu la construction d’une nouvelle chaine de traitement de la Kozah par dédoublement de la station, la réhabilitation de l’unité de traitement du barrage de la Kozah, l’extension de 12,22 km de réseau d’adduction et de distribution d’eau potable, la réalisation à coût réduit de 900 branchements privés et 70 branchements dans les établissements scolaires publics.

La chaîne de traitement de l'eau qui existe au barrage de la Kozah produit autour de 375 m³/h. « L'objectif, c'est de porter au double cette capacité de production pour pouvoir satisfaire les besoins de 45 150 personnes supplémentaires dans la zone du projet. Il est donc prévu la construction d'une autre chaîne de traitement qui sera parallèle à celle qui existe déjà, elle va permettre à terme de produire une quantité d'eau d'environ 400 m³/h. Le site étant situé sur une colline, un mur de soutènement sera construit pour protéger la chaîne », a expliqué Tabiou Kpapo, point focal du projet PEAT 2 à Kara.

Pour réussir le pari, une nouvelle bâche d'une capacité de 400 m³ est en construction pour renforcer l'ancienne d'une capacité de 600 m³. La nouvelle bâche est déjà en cours de construction.  Un nouveau bâtiment d'extension du local de réaction est également en cours de construction pour renforcer l’existant.

Sur le terrain, les populations bénéficiaires ne cachent pas leur joie. « Notre reconnaissance et gratitude au gouvernement togolais pour ses efforts de nous fournir davantage de l'eau potable. Cela allège les tâches des ménages et nos enfants n'auront plus de maladies liées à l'eau sale. Que le gouvernement continue ainsi et en fasse davantage », a témoigné Plinga Awade, un des bénéficiaires.

Outre le PEAT2, le projet BID/UEMOA d'hydraulique et d'assainissement en milieu rural au Togo est également en phase d'exécution. Le projet prévoit la réalisation de 36 forages équipés de pompes à motricité humaine et de 11 forages destinés aux mini-adductions d’eau potable dans les centres semi urbains.

Le Gouvernement consent tous les efforts pour apporter de l'eau potable aux populations. Il ne reste qu'à ces derniers de jouer leur partition en apportant leur contribution pour le bon usage et la pérennité de ces infrastructures Hydrauliques réalisées.

 

Nous suivre sur nos réseaux sociaux :

Facebook

https://www.facebook.com/UnirTogoOfficiel

Twitter

https://twitter.com/UnirTgOfficiel

 

© Copyright © 2019 UNIR | Design by ITPLEX