OGOU : LES ELEVEURS DES PLATEAUX SENSIBILISES SUR L’EPIDEMIOSURVEILLANCE A ATAKPAME

89 fois

Une trentaine de participants venus de la région des plateaux composés  d’éleveurs, vétérinaires,  d’agents  forestiers  et tous les acteurs impliqués dans le domaine animal ont pris part à un atelier  d’informations, de collectes  et de renforcement des capacités de surveillance le mercredi 16 Août à Atakpamé.

Organisé par le Ministère de l’Agriculture    de l’Elevage et de l’Hydraulique  avec l’appui technique et financier de l’Organisation des Nations Unies  pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), cet atelier entre dans le cadre  du projet TCP/TOG/3601 : renforcement de capacité de surveillance épidémiologique du Réseau d’Epidémiosurveillance   des Maladies  Animales épidémiologiques du Togo (REMATO).  Cette assise a pour objectifs  de sensibiliser les acteurs de terrain  sur leur implication  dans la mise en œuvre  du projet et de recueillir  des informations et données  sur les principaux  points critiques du fonctionnement du réseau REMATO , d’animer les ateliers de concertation et d’échanger avec les acteurs impliqués dans l’épidémiosurveillance  animale , présenter le contenu du projet  aux acteurs de mise en œuvre  identifié  dans chaque région afin de leur permettre  de mieux s’impliquer dans la mise en œuvre . Il s’agit aussi d’aborder avec les acteurs d’autres préoccupations issues des concertations inter- acteurs  et de la logique du groupe, sensibiliser les acteurs  sur le rôle  et le niveau  d’implication de chacun  dans la bonne marche du projet.

Au cours de cette assise, un exposé  des activités suivi des débats  sur les objectifs du REMATO,  le réseau de surveillance, les maladies prioritaires surveillées   par REMATO, comment participer aux activités  de surveillance,  dispositions du matériel adéquat pour effectuer les prélèvements sur le terrain, la provenance du matériel  les signes cliniques des maladies et  les analyses et échanges  entre les différents groupes.

Le Dr Adomefa Kossi, consultant en Epidémiologie a fait savoir que l’élevage représente  26%  du PIB  agricole  (PIBA)  du pays  et contribue de ce fait à l’économie  du Togo, malheureusement ce sous-secteur est caractérisé par un faible niveau technique, un faible taux d’équipement, une faible maîtrise par les éleveurs des paramètres zootechniques  du secteur fortement sujet aux épizooties. Pour lui, l’une des  principales contraintes dans la plupart des élevages est que les animaux sont exposés aux épizooties.

Le Directeur  Régional de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pèche plateaux,  Monsieur Batchassi Claude, s’est réjoui de l’importance que le gouvernement apporte  aux acteurs qui sont dans le domaine de l’élevage .Pour lui, la lutte  contre ces maladies animales essentiellement transfrontières devrait permettre la levée des principales contraintes liées aux faibles taux de croissance du PIBA. Il a enfin invité les participants à exprimer toutes leurs inquiétudes  pour la réussite  du projet.

KAT / JCA

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Unir Togo

UNIR est un Parti politique porté sur les fonts baptismaux lors de son Assemblée générale constitutive du 14 avril 2012 à Atakpamé et signifie « Union pour la République ».

Dernières infos

Vidéo

watch?v=7MuhmcXfcgI