Culture

Culture (44)

Le Togo enregistre depuis un certain temps des actes de vandalisme causant de l’insécurité dans le pays et précisément à Lomé. Après les mosquées, c’est au tour du siège de la Fédération Togolaise de Football (FTF) d’être victime d’un cambriolage dans la nuit du lundi 03 au mardi 04 septembre 2018.

Voici un communiqué de la FTF rendu public ce mardi relatant les faits.

COMMUNIQUE

Dans la nuit du lundi 03 au mardi 04 septembre 2018, les locaux de la Fédération Togolaise de Football (FTF) ont été victimes d’un cambriolage.

Les malfaiteurs auraient assommé l’agent de sécurité avant de réussir à mettre à sac les bureaux du Président, des Vice-présidents, du Secrétaire Général, du Comptable et du Caissier.

L’inventaire des dégâts se poursuit.

Une enquête de police et de gendarmerie a été ouverte afin de démasquer les auteurs.

La Fédération Togolaise de Football exprime sa compassion à l’endroit du gendarme blessé et lui souhaite une prompte guérison.

La Fédération Togolaise de Football exhorte le public sportif à rester vigilant et à ne pas se laisser distraire par cet acte indélicat qui ne doit entamer en rien notre concentration sur le match décisif du dimanche prochain.

Fait à Lomé, le 04 septembre 2018

Le Secrétaire Général

 

Pierre Lamadokou

Le stade municipal de Lomé a abrité hier l'apothéose des finales des championnats scolaires et universitaires de  l'édition 2017-2018.

A l'issue des phases préfectorales et régionales lancées le 24 novembre 2017, 23 meilleures équipes ont obtenu leurs tickets pour les finales nationales dans les disciplines retenues officiellement à savoir : le foot cadet masculin, sénior masculin et féminin, le hand cadet féminin, l'athlétisme cadet dans les 100, 200, 600, 1000 et 2000 mètres.

IMG-20180817-WA0204.jpg

À travers cette initiative du ministère de la Communication, de la Culture, des Sports  et de la Formation Civique, le gouvernement entend mettre les championnats scolaires et universitaires au service du sport et de la citoyenneté. Le thème des finales nationales, « Cultivons le vivre ensemble à travers la pratique du sport » est évocateur de cette volonté du gouvernement.

Les finales de cette fête culturelle et sportive de la jeunesse a enregistré la présence des représentants des fédérations sportives, autorités civiles et militaires ainsi que ceux de l'administration publique. On notait également la présence du directeur général de l'Office béninois des sports scolaires et universitaires.

Le ministre en charge des Sports Guy Madjé Lorenzo, a exprimé sa gratitude au chef de l'Etat Faure Gnassingbé qui ne ménage aucun effort pour l'éducation, la formation, la promotion et l'épanouissement intégrale de la jeunesse à travers notamment les championnats scolaires et universitaires. Selon lui, cette année, ces championnats ont connu une réussite remarquable, grâce à la volonté du président de la République.

« Les résultats enregistrés sont encourageants mais des efforts restent à faire au vue de l'engagement des établissements aussi bien scolaires qu'universitaires. L'organisation des championnats scolaires et universitaires constituent un moyen privilégié de détection de jeunes talents, d'éducation et de formation de la jeunesse aux vertus des valeurs civiques, citoyennes et olympiques », a souligné le ministre Guy Madjé Lorenzo.

IMG-20180817-WA0211.jpg

Des prix composés de jeux de maillots, de ballons, de médailles, d’enveloppes financières et de trophées ont été décernés aux meilleures équipes.

La finale du match de football sénior ayant opposé le lycée de Kpodzi de Kpalimé à l'école islamique An'Nour de Mango a tourné à l'avantage de l'équipe de Mango qui a disposé de son adversaire par 4 tirs au but à 2, temps règlementaire un (1) but partout.

IMG-20180817-WA0209.jpg

Rappelons que les championnats scolaires et universitaires ont été organisés en collaboration avec les ministères chargés des enseignements.

www.unir.tg

Le Comité National Olympique du Togo a célébré la journée de l’olympisme, ce samedi 30 juin 2018 à Lomé par plusieurs disciplines sportives.

cnot4.jpg

Célébrée le 23 juin de chaque année, le Comité National Olympique du Togo a eu cette année, une dérogation spéciale du Comité International Olympique pour la commémoration de cette journée en différé.

cnot3.jpg

 « Bouger, Apprendre et Découvrir », tels sont les trois piliers sur lesquels la 70ème journée de l’olympisme a été célébrée de par le monde. 

Au Togo, la commémoration de cette journée qui rappelle la création de Mouvement Olympique moderne a été principalement marquée des démonstrations des différentes disciplines sportives, des ateliers de journalisme sportif et de nutrition ainsi que des ateliers créatifs d’œuvres artistiques en lien avec le sport et les jeux africains.

cnot7.jpg

A travers la pratique du sport, le Comité National Olympique du Togo entend faire de cette journée, une occasion  pour enseigner les valeurs d’amitié, de solidarité, du fair-play et du respect de l’autre à la jeunesse togolaise qui s’intéresse au sport.

«  Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi-unique. Le sport peut créer l’espoir là où il n’y avait que du désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour briser les barrières raciales. Le sport se joue de tous les types de discrimination », a lancé, Assad Kélani Bayor, Président du CNO-Togo.

cnot2.jpg

Le ministre en charge des Sports, Guy Madjé Lorenzo, s’est réjoui du caractère philosophique de l’olympisme qui entoure cette journée. Il a également salué la franchise et la sincérité qui constitue désormais, le soubassement de la collaboration entre le CNO-Togo et son département ministériel.

cnot6.jpg

Il faut rappeler que le Ministre des Sports qui a suivi de bout en bout toutes les démonstrations dans les disciplines olympiques et para olympiques   a assisté en début de matinée, à une marche populaire dans le cadre de ces festivités.

www.unir.tg

C’est autour d’un match de football et d’une réjouissance populaire que le Collectif des Jeunes pour le Développement a convié les jeunes de la préfecture d’Agoè et ses environs à la célébration de la résurrection du Christ ce dimanche 1er Avril 2018 à Lomé.

Le match de foot opposant CJD FC et FC AFOCA s’est soldé par un score de 2 buts à zéro en faveur de FC AFOCA. Ce dernier est donc reparti avec le trophée et une enveloppe de 30 000 Fcfa.

cjd3.jpg

Dans l’après-midi, une grande réjouissance a réuni les populations de la préfecture d’Agoè. Au programme, déjeuner, prestations d’artistes, humours et danses. Des centaines de jeunes sont venus célébrer la Pâques autour des valeurs de paix, d’amour et de cohésion sociale. Valeurs que le Chantre Moutité n’a pas cessé de chanter tout au long de la manifestation.

Pour le leader du CJD agoè-Nyivé Esseni Kodjo Egnaniba, il s’agit avant tout de rassembler la jeunesse afin de les sensibiliser sur les bienfaits de la non-violence et du vivre ensemble. « Chez nous au CJD, nous disons que le Togo est notre parti politique et le développement notre candidat. De ce fait, il n’y a pas de raisons pour que des fils et filles d’une même nation se fassent la guerre. Nous devons cultiver la paix, le civisme, la tolérance et la cohésion sociale auprès de la jeunesse ; cette jeunesse qui est appelée à construire le Togo de demain. Tout jeune togolais conscient et engagé pour le développement de son pays, est invité à travailler avec le CJD afin d’atteindre cet idéal tant souhaité par tous », a-t-il déclaré.