Culture

Culture (49)

Le Comité National Olympique du Togo a célébré la journée de l’olympisme, ce samedi 30 juin 2018 à Lomé par plusieurs disciplines sportives.

cnot4.jpg

Célébrée le 23 juin de chaque année, le Comité National Olympique du Togo a eu cette année, une dérogation spéciale du Comité International Olympique pour la commémoration de cette journée en différé.

cnot3.jpg

 « Bouger, Apprendre et Découvrir », tels sont les trois piliers sur lesquels la 70ème journée de l’olympisme a été célébrée de par le monde. 

Au Togo, la commémoration de cette journée qui rappelle la création de Mouvement Olympique moderne a été principalement marquée des démonstrations des différentes disciplines sportives, des ateliers de journalisme sportif et de nutrition ainsi que des ateliers créatifs d’œuvres artistiques en lien avec le sport et les jeux africains.

cnot7.jpg

A travers la pratique du sport, le Comité National Olympique du Togo entend faire de cette journée, une occasion  pour enseigner les valeurs d’amitié, de solidarité, du fair-play et du respect de l’autre à la jeunesse togolaise qui s’intéresse au sport.

«  Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi-unique. Le sport peut créer l’espoir là où il n’y avait que du désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour briser les barrières raciales. Le sport se joue de tous les types de discrimination », a lancé, Assad Kélani Bayor, Président du CNO-Togo.

cnot2.jpg

Le ministre en charge des Sports, Guy Madjé Lorenzo, s’est réjoui du caractère philosophique de l’olympisme qui entoure cette journée. Il a également salué la franchise et la sincérité qui constitue désormais, le soubassement de la collaboration entre le CNO-Togo et son département ministériel.

cnot6.jpg

Il faut rappeler que le Ministre des Sports qui a suivi de bout en bout toutes les démonstrations dans les disciplines olympiques et para olympiques   a assisté en début de matinée, à une marche populaire dans le cadre de ces festivités.

www.unir.tg

C’est autour d’un match de football et d’une réjouissance populaire que le Collectif des Jeunes pour le Développement a convié les jeunes de la préfecture d’Agoè et ses environs à la célébration de la résurrection du Christ ce dimanche 1er Avril 2018 à Lomé.

Le match de foot opposant CJD FC et FC AFOCA s’est soldé par un score de 2 buts à zéro en faveur de FC AFOCA. Ce dernier est donc reparti avec le trophée et une enveloppe de 30 000 Fcfa.

cjd3.jpg

Dans l’après-midi, une grande réjouissance a réuni les populations de la préfecture d’Agoè. Au programme, déjeuner, prestations d’artistes, humours et danses. Des centaines de jeunes sont venus célébrer la Pâques autour des valeurs de paix, d’amour et de cohésion sociale. Valeurs que le Chantre Moutité n’a pas cessé de chanter tout au long de la manifestation.

Pour le leader du CJD agoè-Nyivé Esseni Kodjo Egnaniba, il s’agit avant tout de rassembler la jeunesse afin de les sensibiliser sur les bienfaits de la non-violence et du vivre ensemble. « Chez nous au CJD, nous disons que le Togo est notre parti politique et le développement notre candidat. De ce fait, il n’y a pas de raisons pour que des fils et filles d’une même nation se fassent la guerre. Nous devons cultiver la paix, le civisme, la tolérance et la cohésion sociale auprès de la jeunesse ; cette jeunesse qui est appelée à construire le Togo de demain. Tout jeune togolais conscient et engagé pour le développement de son pays, est invité à travailler avec le CJD afin d’atteindre cet idéal tant souhaité par tous », a-t-il déclaré.