Le Comité National Olympique du Togo a célébré la journée de l’olympisme, ce samedi 30 juin 2018 à Lomé par plusieurs disciplines sportives.

cnot4.jpg

Célébrée le 23 juin de chaque année, le Comité National Olympique du Togo a eu cette année, une dérogation spéciale du Comité International Olympique pour la commémoration de cette journée en différé.

cnot3.jpg

 « Bouger, Apprendre et Découvrir », tels sont les trois piliers sur lesquels la 70ème journée de l’olympisme a été célébrée de par le monde. 

Au Togo, la commémoration de cette journée qui rappelle la création de Mouvement Olympique moderne a été principalement marquée des démonstrations des différentes disciplines sportives, des ateliers de journalisme sportif et de nutrition ainsi que des ateliers créatifs d’œuvres artistiques en lien avec le sport et les jeux africains.

cnot7.jpg

A travers la pratique du sport, le Comité National Olympique du Togo entend faire de cette journée, une occasion  pour enseigner les valeurs d’amitié, de solidarité, du fair-play et du respect de l’autre à la jeunesse togolaise qui s’intéresse au sport.

«  Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi-unique. Le sport peut créer l’espoir là où il n’y avait que du désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour briser les barrières raciales. Le sport se joue de tous les types de discrimination », a lancé, Assad Kélani Bayor, Président du CNO-Togo.

cnot2.jpg

Le ministre en charge des Sports, Guy Madjé Lorenzo, s’est réjoui du caractère philosophique de l’olympisme qui entoure cette journée. Il a également salué la franchise et la sincérité qui constitue désormais, le soubassement de la collaboration entre le CNO-Togo et son département ministériel.

cnot6.jpg

Il faut rappeler que le Ministre des Sports qui a suivi de bout en bout toutes les démonstrations dans les disciplines olympiques et para olympiques   a assisté en début de matinée, à une marche populaire dans le cadre de ces festivités.

www.unir.tg

48 heures après la rencontre qui a réuni à l’hôtel 2 Février, le mercredi dernier, les protagonistes de la crise sociopolitique togolaise et les présidents Alpha Condé de la Guinée et  Nana Akufo Addo du Ghana, désignés facilitateurs par la CEDEAO dans le cadre du dialogue politique inter togolais, le grand parti Union pour la République (UNIR) se prononce.

A travers un communiqué signé par son Secrétaire Exécutif, le militant Aklesso Atcholi, le parti Union pour la République exprime sa reconnaissance aux deux présidents pour leurs approches de sortie rapide de crise et félicite par la même occasion, toutes les parties prenantes à ce dialogue pour le climat de convivialité et de responsabilité qui a régné lors des discussions.

Le bureau national de ce parti se félicite de l’appel lancé par les facilitateurs aux protagonistes « à s’abstenir de tout acte et de tout agissement pouvant constituer une menace à la paix et la stabilité du Togo et de la sous-région et à poursuivre les concertations pour aboutir à un consensus global ».

S’agissant de l’accord des parties prenantes pour la poursuite des activités du parlement conformément à la constitution au-delà de l’échéance prévue, ceci dans le respect des dispositions constitutionnelles et de la nécessité d’organiser les élections législatives avant la fin du mois de novembre 2018, le parti Unir s’en réjouit.

Le Parti Unir a par ailleurs, réaffirmé sa foi dans le dialogue débuté le 19 février dernier et témoigné son attachement aux principes qui fondent la démocratie et l’Etat de droit.

www.unir.tg

Le président ghanéen Nana Akufo Addo et son homologue guinéen Prof. Alpha Condé ont rencontré ce mercredi 27 juin 2018, à l’hôtel 2 février, les représentants du parti au pouvoir Union pour la République, du gouvernement et de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition dans le cadre du dialogue politique inter-togolais démarré depuis le 19 février dernier.

dialogue 27 7.jpg

Selon le communiqué rendu public au terme de ce 4ème round, les deux facilitateurs ont pris acte des différentes positions exprimées par les parties prenantes à ce dialogue politique et saluent par la même occasion, leur  disponibilité à œuvrer ensemble pour une sortie de crise  rapide dans un climat paisible et apaisé.

« Les facilitateurs invitent instamment tous les partis politiques et les forces vives togolaises à s’abstenir de tout acte et de tout agissement susceptible de constituer une menace à la paix et à la stabilité du Togo et de la sous-région », a indiqué Jean Claude Brou, président de la commission de la CEDEAO.

dialogue 27 1.jpg

Les deux présidents se félicitent de l’accord entre les partis  pour la poursuite des activités du parlement conformément à la constitution au-delà de l’échéance prévue.  Durant cette période, les  préparatifs des élections restent suspendus, et  les facilitateurs souhaitent que les élections se tiennent avant fin novembre 2018.

dialogue 27 3.jpg

Les deux présidents ont félicité le gouvernement pour les mesures d’apaisement déjà prises et l’encouragent à poursuivre la libération des personnes arrêtées au cours des récentes manifestations.

dialogue 27 6.jpg

Par ailleurs, ils exhortent  les autorités togolaises à étendre la possibilité du droit de manifester à l’ensemble du pays  dans le respect de l’ordre public et des lois en vigueur afin de garantir la liberté de manifester ainsi que la sécurité des biens et des personnes. Ils ont appelé toute la population à collaborer avec les autorités pour retrouver les armes perdues.

dialogue 27 4.jpg

Les deux Chefs d’Etat ont promis qu’ils examineront en détail les différentes préoccupations exprimées de chaque côté avant de faire un rapport qu’ils soumettront au prochain sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

dialogue 27 5.jpg

S’agissant de la tenue des élections, le porte-parole du gouvernement, Gilbert Bawara affirme que « tous les moyens et  toutes les volontés seront mis en œuvre pour qu’à l’échéance de fin novembre 2018, les Togolais puissent aller aux urnes et s’exprimer ».

www.unir.tg

En visite dans la capitale togolaise, Lomé, dans le cadre de « la semaine de l’énergie », l’envoyée spéciale du président français pour la mise en œuvre de l'Alliance Solaire Internationale (ASI), Ségolène Royal a été reçue ce mardi 26 juin 2018, au palais de la présidence par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Les échanges entre les deux personnalités ont essentiellement porté sur les différentes réformes engagées par le gouvernement togolais pour garantir un accès universel à l’électricité  à la population à l’horizon 2030.

L’émissaire du président français a salué au cours de cet entretien, l’engagement personnel du président Faure Gnassingbé et de son gouvernement dans la mise en œuvre des mécanismes qui répondent aux exigences de son institution et celles de la COP21 ainsi que sa participation active au 1er somment de l’Alliance Solaire Internationale (ASI).

IMG-20180626-WA0039.jpg

« Le Togo est membre exemplaire de l’alliance solaire parce qu’il a fait l’un des meilleurs plans de projection de raccordement à l’électricité  notamment à l’électricité solaire puisqu'en 2030, il prévoit le raccordement de toute la population à l’électricité », a-t-elle précisé.

L’ancienne ministre française de l’écologie prendra activement part, demain, à une rencontre de haut niveau pour le lancement officiel de la nouvelle stratégie d’électrification du pays.

L’Alliance Solaire Internationale est un mécanisme porté par  l’Inde et la France lors de la COP 21 à Paris.

IMG-20180626-WA0041.jpg

L'objectif principal de cette alliance qui regroupe plus de 121 pays  est d'encourager une meilleure exploitation de l'énergie solaire dans cette région du monde, afin d'y réduire la dépendance aux combustibles fossiles.

www.unir.tg

Deux mois jour pour jour après son dévoilement à l’opinion nationale et internationale à l’hôtel 2 février, le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) fondé sur le partage des risques, anciennement appelé Togo Incentive –Based Risk Sharing for Agricultural (Tirsal), vient d’être lancé par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, ce lundi 25 juin 2018, au Centre Togolais des Expositions et Foires de Lomé (CETEF Togo 2000).

IMG-20180625-WA0059.jpg

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour toute la population togolaise et précisément pour les acteurs des chaines de valeurs agricoles.

L’opérationnalisation de cet ambitieux mécanisme va significativement contribuer à la croissance économique au Togo en facilitant l’accès des agriculteurs aux crédits bancaires et financements de tout genre.

Les différents acteurs de la chaine de valeurs agricoles notamment, les institutions étatiques impliquées dans le secteur agricole, les commerçants, les transformateurs, les assureurs et les banquiers bénéficieront d’un système d’information géographique  pour leur faciliter le suivi  et le partage des exploitations et des données sur l’agriculteur.

Inspiré du modèle nigérian (NIRSAL), Le MIFA pensé et adapté aux réalités togolaises, ambitionne d’accroitre les prêts bancaires de 5% aux producteurs agricoles,  réduire le taux d’intérêt des crédits de 15% à 7,5% à l’horizon 2027 et de créer 250.000 emplois directs et 500.000 emplois indirects.

IMG-20180625-WA0065.jpg

Au cours de cette cérémonie de lancement, le président de la Banque Africaine de Développement, Dr Akinwumi Adesina et le Dr Aliou Abdoul Hamid, Directeur Général du NIRSAL ont été respectivement élevé au rang de la Dignité de Grand Officier de l’Ordre du Mono et de Commandeur de l’Ordre du Mono par le président de la République.

IMG-20180625-WA0063.jpg

Porté par le président de la République Faure Gnassingbé, ce mécanisme innovant bénéficie de l’accompagnement financier du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), de la Banque Mondiale, de la Banque Africaine de Développement (BAD) et d’autres partenaires techniques.

www.unir.tg

Le Plan National de Développement (PND) qui remplace la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi(SCAPE) a été au centre d’une rencontre de haut niveau ce samedi 23 juin 2018, au palais de la présidence entre les membres du gouvernement, les cadres des ministères et les patrons du secteur privé.

Présidée par le Chef du gouvernement, Komi Selom Klassou, cette réunion vise à impliquer davantage le secteur privé dans la recherche des voies et moyens d’une mise en œuvre efficace.

IMG-20180624-WA0016.jpg

L’occasion a permis aux pouvoirs publics et aux acteurs du secteur privé de se prononcer sur les différents défis liés à la réalisation et sur les meilleurs moyens de réussir la mise en œuvre de ce document de planification stratégique au plan national.

Les participants ont également pris connaissance des trois axes stratégiques du PND à savoir : mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, développer des pôles de transformation agricole, manufacturières et d’industries extractives et consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.

Le PND comprend cinq axes principaux notamment l’amélioration du bien-être et l’épanouissement de la population, une meilleure productivité et compétitivité des secteurs de croissance, le renforcement des infrastructures de soutien à cette même croissance, la gestion durable du territoire, de l’environnement et du cadre de vie et le renforcement de la gouvernance et la consolidation de la paix.

IMG-20180624-WA0018.jpg

Cette réunion a connu la participation de l'économiste Carlos Lopes, ancien Secrétaire Exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), de plusieurs ministres, de hauts cadres de l’administration, des responsables des institutions privées notamment les banques, les entrepreneurs agricoles, les opérateurs économiques privés, les partenaires techniques et financiers.

www.unir.tg

Le parti Union pour la République (Unir) accorde une place importante à la formation politique de ses militants à travers tout le pays. Les militants et sympathisants de la commune d'Adétikopé dans la préfecture d'Agoè-Nyivé ont été formés ce samedi 23 juin 2018 sur les recommandations issues du premier congrès ordinaire du Parti en Octobre 2017.

adetikope3.jpg

Cette rencontre initiée par le comité communal Unir Adétikopé, a permis aux responsables locaux du Parti de restituer aux militants les différentes formations de haut niveau qu'ils ont suivies depuis le congrès de Tsévié. Les discussions ont tourné autour de l'engagement politique des militants, du maillage territorial et de l'occupation du terrain politique.

adetikope1.jpg

« Nous avons organisé cette séance pour échanger avec nos militants sur la vie de notre grand Parti ici à Adétikopé, leur donner des informations nécessaires afin qu'ils soient mieux outillés. Nous avons aussi partagé avec eux les actions et réalisations du Président de la République sur le plan socio-économique. Il serait bon de rendre visibles ces actions du Chef de l'Etat Faure Essozimna Gnassingbé. Et notre message, c'est la paix et la sérénité pour tous les Togolais pour développer notre pays », a déclaré le Secrétaire Communal Unir Adétikopé, le militant Adam Sangbana.

adetikope4.jpg

Au cours de la rencontre, les différents responsables locaux du Parti ont été présentés aux militants. Des séances de questions réponses pour mieux comprendre le fonctionnement et les attentes du Parti ont mis fin à la rencontre.

www.unir.tg

Depuis la célébration de la journée de l’arbre le 1er juin dernier, le Mouvement des Femmes Unir (MFU), ne se donne pas de répit avec la mise en terre des plants. Après avoir reboisé le boulevard Agoè Assiyéyé-Carrefour 2 lions le 7 juin dernier, c’est autour du Lycée de Baguida d’accueillir ces battantes femmes du bureau national de MFU pour la même cérémonie. A Baguida ce samedi 23 juin 2018, 250 plants composés de Kayas et de Maogen ont été mis en terre sur une superficie d’environ 1 hectare.

mfu baguida6.jpg

Cette série de reboisement s’inscrit dans le cadre de la campagne « à l’ombre d'Unir » lancée par ce mouvement proche du parti présidentiel Union pour la République (UNIR).

A travers cette campagne, les responsables de ce mouvement entendent amener toutes les femmes militantes du parti Unir à se prêter à cet exercice afin de renforcer le couvert végétal togolais.

« Quand on coupe un arbre, il faut  planter un autre à sa place. Notre vision est de faire en sorte que toutes les femmes de notre grand parti Unir puissent planter des arbres grâce à cette campagne  pour marquer ce symbolisme de notre parti qui est enraciné dans le sol togolais et qui offre de l’ombre aux filles et fils du pays », a indiqué la militante Raymonde Kayi-Lawson De souza.

mfu baguida2.jpg

Plus de 8 000 plants seront mis en terre sur l’ensemble du territoire national togolais avec cette campagne « à l’ombre d’Unir ».

Une délégation du Bureau du MFU est attendue le 29 juin prochain, à Anié pour la même cérémonie.

www.unir.tg

Les 11 déléguées du bureau national du Mouvement des Femmes Unir (MFU) ont été formées les 21 et 22 juin 2018, à Lomé sur le développement des stratégies de mise en œuvre de leurs attributions au sein du bureau.

Cette formation qui a duré environ 48 heures a permis aux différents membres d’être outillées sur les techniques d’indentification des personnalités et les détections des types de profils dans la composition du groupe efficace et rentable.

Les membres de ce bureau affilié au grand parti Union pour la République (UNIR) se sont également familiariser au cours de ces séances de formation,  avec les outils et astuces leur permettant de maximiser leur potentiel afin de donner le meilleur d’elles-mêmes.

Selon la militante Raymonde Kayi Lawson, Déléguée Nationale du Mouvement des Femmes Unir, cette formation leur permettra d’être efficaces et efficientes dans leurs différentes missions.

« Cette formation va donner une autre impulsion à notre mouvement qui ne cesse de se montrer très efficace sur le terrain par son dynamisme et l’efficacité de ses déléguées », a-t-elle déclaré.

Depuis son installation en décembre 2017, le Mouvement des Femmes Unir ne se donne pas de répit. Ce démembrement du parti Unir consacré à la gent féminine est très actif sur le terrain.

www.unir.tg

Unir Togo

UNIR est un Parti politique porté sur les fonts baptismaux lors de son Assemblée générale constitutive du 14 avril 2012 à Atakpamé et signifie « Union pour la République ».

Vidéo

watch?v=7MuhmcXfcgI