Les membres du nouveau bureau exécutif du parti Union pour la République (UNIR) ont pris officiellement fonction ce mardi 14 novembre. La cérémonie de passation de pouvoir s’est déroulée au siège du Parti entre le bureau sortant, représenté par le 1er Vice-Président le militant Georges Aïdam et le nouveau bureau du Secrétaire Exécutif, le militant Atcholi Aklesso.

Le nouveau bureau du parti Union pour la République (UNIR) élu au cours du premier Congrès statutaire tenu à Tsévié les 28 et 29 octobre dernier prend ainsi fonction deux semaines après leur élection. Cette cérémonie de passation de pouvoir s’est déroulée en présence des vice-présidents régionaux, du 2è vice-président sortant le militant  Katari Folly-Bazi, des membres du bureau provisoire et du personnel du siège du parti.

La cérémonie s’est déroulée en deux étapes, notamment la remise des dossiers et des clés des locaux et la visite guidée des différents départements du siège du parti. En remettant le témoin au Secrétaire Exécutif, le 1er Vice-Président du bureau provisoire, le militant Georges Aïdam a d’abord rendu grâce à Dieu avant de féliciter le nouveau bureau pour la confiance placée en eux par le Président du Parti, le militant Faure Essozimna Gnassingbé et les congressistes. « Je voudrais formuler notre gratitude à celui grâce à qui nous avons dirigé le bureau provisoire, il s’agit du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé et c’est avec beaucoup de sentiment de reconnaissance que nous pensons à lui », a déclaré Georges Aïdam.

S’adressant au nouveau bureau, il a rassuré le Secrétaire Exécutif, Atcholi Aklesso de la disponibilité des membres sortants. « Vous êtes des militants aguerris à la tâche et nous vous formulons nos vœux de réussite dans vos fonctions », a renchérit le 1er Vice-président sortant.

pass2.jpg

Prenant la mesure de l’immensité de la tâche qui l’attend, le Secrétaire Exécutif a remercié le « Tout puissant » pour ses bienfaits avant de poursuivre : « Je voudrais d’abord célébrer la gloire de l’Eternel tout puissant pour ce qu’il fait pour notre pays et lui demander d’accorder davantage de grâce à notre président ».

Le militant Atcholi Aklesso se dit « très honoré de la confiance placé en lui », et « félicite le bureau provisoire pour le travail accompli ». Il a appelé le personnel à une franche collaboration pour l’atteinte des objectifs.

www.unir.tg

Le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a rencontré ce mardi 14 novembre, les Chefs traditionnels de la préfecture de Kloto et de ses environs.

Arrivé en début de matin à Kpalimé (préfecture de Kloto), le président de la République Faure Gnassingbé a échangé avec toutes les têtes couronnées de cette région du pays.

La décentralisation, le rôle et la responsabilité de la chefferie traditionnelle, la promotion de l’emploi des jeunes en passant par la mécanisation de l’agriculture sont les grands axes sur lesquelles les échanges ont porté.

Faure Gnassingbé et ses hôtes ont également passé en revue les différentes difficultés que les populations de cette région rencontrent dans la commercialisation du café-cacao, qui est leur  principale source de revenues.

Les tournées du Chef de l’Etat dans les régions du pays traduisent dans les faits la réalisation du programme social de son mandat en cours.

La semaine dernière, Faure Gnassingbé était dans la préfecture de l’Ogou où il a inauguré deux projets sociaux.

www.unir.tg

 

La prévention des conflits et de la criminalité dans notre  pays est au centre d’un atelier d’information et de formation qu’organise le ministère de la sécurité et de la protection civile avec l’appui du PNUD ce mardi 14 novembre 2018 à Lomé.

Cet atelier vient à point nommé au moment où notre sous-région est en proie à une recrudescence des conflits à divers niveaux, qui auraient pu être prévenus ou maitrisés si des mesures idoines avaient été prises en amont.

Dans cette perspective, cet atelier est initié pour prévenir l’occurrence des conflits et combattre la criminalité afin de préserver la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. De manière plus spécifique, il s’agit d’informer sur les causes et risques d’éventuels conflits et les moyens de les prévenir ; sensibiliser et former les forces de l’ordre et de sécurité sur leur rôle dans la prévention des conflits ; conscientiser les éléments des forces de sécurité et l’ensemble des couches sociales à la coproduction de la sécurité des personnes et des biens.

1.jpg

Pour ce faire, plusieurs thèmes meubleront les échanges, notamment, « la prévention des conflits : un enjeu majeur pour la préservation de la paix et de la stabilité au Togo » ; « la contribution des forces de l’ordre à la prévention des conflits » ; « l’importance de la coproduction de la sécurité par les forces de l’ordre et les populations pour prévenir les conflits ».

« Aucun Etat, qu’il soit petit ou grand, ne peut prétendre être à l’abri des conflits… La préservation de la paix et de la sécurité ne peut et ne doit plus être l’apanage des seules forces de l’ordre et de sécurité. Je me réjouis donc de la présence effective de représentants de toutes les couches sociales du Togo », a déclaré Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, à l’ouverture des travaux.

Ouvert par les ministres Damehane Yark de la Sécurité et de la Protection civile et Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, cet atelier rassemble les représentants des forces de l’ordre et de sécurité, de l’armée, de l’administration publique et privée, des partis politiques, des institutions de la République, des autorités politiques, administratives et religieuses et de la société civile.

www.unir.tg

Le gouvernement fait un pas de plus vers la décentralisation. Il a étudié en première lecture la loi N 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales.

C'est au cours du conseil des ministres tenu ce lundi 13 novembre au Palais de la Présidence de la République sous la présidence du Chef de l'État Faure Essozimna Gnassingbé.

Avec le vote en juin dernier de la loi N 2017-008 du 29 juin 2017 portant création de nouvelles communes, il s'est avéré nécessaire  d'actualiser la loi de 2007.

Cette actualisation tient compte de la nouvelle répartition des compétences entre compétences propres, compétences partagées et compétences transférées, des nouvelles dispositions relatives à l'organisation financière des collectivités locales et surtout de l'introduction du Conseil National de Suivi de la Décentralisation.

Selon le conseil des ministres, ces nouvelles dispositions sont de nature à favoriser la mise en œuvre efficace de la décentralisation au Togo.

www.unir.tg

Les réseaux sociaux et leurs utilisations étaient au cœur ce samedi 11 novembre d'un forum de la cellule de réflexion UNIR. Les communications ont tourné autour du thème : « les réseaux sociaux ou médias, nouveaux outils de communication,  de démobilisation et d'intoxication. »

L'actualité politique de ces  mois est largement relayée sur les réseaux sociaux notamment Whatsapp. Ces réseaux sociaux deviennent le canal privilégié pour des attaques et injures ainsi que des menaces sur fond d'intoxication.

Les membres de la cellule de réflexion UNIR entendent à travers ce forum, attirer l'attention des militants du parti présidentiel sur le mauvais usage qui est fait des réseaux sociaux.

« Nous ne devons pas ingurgiter tout ce que nous voyons sur les réseaux sociaux » a lancé M. KPARAKI koffi Fidèle, l'un des communicateurs avant d'inviter la population togolaise à « analyser les contenus » avant toute réaction.

Pour lui les Togolais doivent donner une bonne image de leur pays à l'étranger. Il a également déploré le comportement de certains compatriotes qui sont allés jusqu'à jeter des œufs pourris sur leur ambassade à Washington.

Ce forum a également été l'occasion pour la cellule de réflexion de trouver de nouvelles stratégies de mobilisation des populations de base à la cause du parti Union pour la République (Unir) et surtout l'implication des jeunes actifs et dynamiques dans la lutte contre le déficit de l'information à travers les réseaux sociaux.

L'administrateur principal du forum M. Esséni Kodjo Egnaniba a appelé les jeunes du parti à « faire des débats constructifs pour expliquer le programme de paix et de développement socio-économique du Président Faure Gnassingbé ». Bientôt une plate-forme appelée « Connectes-toi à Faure » sera lancée pour la vulgarisation des actions du Chef de l'État.

Des députés du parti ont aussi saisi l'occasion pour restituer les travaux du 1er Congrès statutaire du parti Unir à Tsévié les 28 et 29 octobre dernier.

www.unir.tg

Faure Gnassingbé, Président de la République s’est adressé aux forces de l’ordre, de sécurité et de défense  du 3ème RI du camp de Témédja ce vendredi 10 novembre.

Dans son adresse, le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a exprimé son regret et son indignation face aux dégâts matériels et aux pertes en vies humaines enregistrés à la suite des récentes manifestions publiques de l’opposition. 

« Notre pays est actuellement perturbé par des manifestations qui loin d’être pacifiques, comme l’autorise la loi, ont été d’une très grande violence. Ceux ou celles qui organisent ces manifestations portent la lourde responsabilité des victimes que les participants ont fait et des dégâts qu’ils ont causé» a-t-il précisé.

Le chef de l’Etat n’a pas manqué de condamner fermement la mort du jeune enfant à Mango et le lynchage des deux militaires « par un groupe d’individus organisés et préparés » à Sokodé.

Il a rendu hommage à ces illustres disparus et a indiqué que les auteurs de ces crimes « sont activement recherchés et tout est mis en œuvre pour les retrouver où qu’ils se trouvent, les juger et châtier conformément aux lois de notre République ».  

Après avoir témoigné sa confiance aux forces de sécurité et de défense, il les a appelés à la retenue et à plus de professionnalisme face ‘‘aux provocations et aux menaces de toutes sortes’’

www.unir.tg

Le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a procédé ce vendredi 10 novembre à l’inauguration d’une centrale photovoltaïque à Bavou dans le canton d’Ountivou  (préfecture de l’Ogou).

Dotée d’une capacité totale de 150 KW, ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme Régional de Développement des Energies Renouvelable et de l’efficacité énergétique (PRODERE).

Cette mi-centrale qui permettra d’alimenter quatre villages (Takpapiéni dans l’Oti Sud, de Kountoum dans la préfecture de Bassar, d’Assoukoko dans la préfecture de Blitta) et d’assurer un éclairage public a été réalisée grâce au concours de la Société Africaines des Biocarburants et des Energies Renouvellement (SABER).

« Ce projet démarré en février dernier vient renforcer l’éclairage public dans les zones rurales grâce aux énergies renouvelables et l’accès des populations à l’énergie durable » a indiqué Faure Gnassingbé sur son compte Tweeter.

bavou2.jpg

Pour le ministre des Mines et de l’Energie, Marc Abli-Bidamon, les populations bénéficiaires de ces ouvrages doivent tout faire pour en prendre soin pour que cette réalisation soit bénéfique aux générations futures.

D’un cout global de 2 milliards de FCFA, ces travaux ont étés réalisés grâce au financement de la Commission de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

www.unir.tg

Trois mois après sa mise en œuvre dans certains centres hospitaliers (CHU Sylvanus Olympio, CHR d’Atakpamé et  CHP de Blitta) du Togo, la phase pilote de la contractualisation fait son bout de chemin.

Les résultats obtenus au bout de trois mois d’expérimentation sont probants.

« Les consultations ont connu une hausse de 4,7 % passant de 3881 en juin, juillet et aout 2016 à 4065 pour la même période de l’année 2007. L’accroissement est de 20% pour les actes chirurgicaux, de 7 % pour les actes de laboratoires et de 6,35 % pour les actes d’imageries » a déclaré le Prof Mustapha Mijiyawa, Ministre de la Santé et de la Protection Sociale.

Pour ce qui est des recettes, on note une nette amélioration. Sur la même période, les services de comptabilité ont enregistré une augmentation de 20,29% soit 86.972.120 francs CFA à 104.619.413 francs CFA.

« Le taux d’évasion de 6% au premier semestre 2017 a été réduit à 3,8% » précise le ministre.

Lancée officiellement le 14 juin dernier par le Prof. Moustapha Mijiyawa, l’approche contractuelle des hôpitaux vise à servir de soins de qualité aux populations et de répondre à leurs différentes attentes.

www.unir.tg

L’information a été portée à la connaissance du public ce mercredi 8 novembre à la suite du Conseil des ministres. Atcholé Aklesso, désormais ex Directeur de Cabinet du Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités Locales cède son poste à Robert Bakaï.

A l’issue du Congrès statutaire du parti Union pour la République (UNIR) qui s’est tenu à Tsévié du 28 au 29 octobre dernier, Atcholé Aklesso  est élu Secrétaire Exécutif  de ce parti par ses pairs militants.

Pour lui permettre de faire face aux différentes tâches qui l’attendent et de se consacrer entièrement à la vie du parti, Atcholé Aklesso cède donc le poste de Directeur de Cabinet qu’il occupe depuis quelques années à Robert Bakaï, précédemment membre de l’ancien bureau de la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI).

Militant de premières heures, Aklesso Atcholé est un homme réputé qui a su très tôt se faire un nom au sein du parti UNIR grâce à son abnégation et sa détermination dans la mise en œuvre de la vision et des grandes lignes de ce parti.

Selon certains de ses camarades militants, c’est l’ensemble de toutes ses qualités qui lui ont permis d’être élu au poste de Secrétaire Exécutif du Parti UNIR le 29 octobre dernier.

www.unir.tg

Les poulains de Claude Le Roy croisent les crampons contre une sélection de joueurs locaux ce jeudi au stade de kegué.

Ce match qui va se disputer cet après-midi s'inscrit dans le cadre de la journée Fédération Internationale de Football  Association (FIFA) du mois de Novembre.

Pour permettre au public  togolais de venir soutenir   les éperviers, la Fédération Togolaise de Football, organisatrice de cette rencontre, rend l'accès au stade, libre et gratuit.

Le 12 novembre prochain, les éperviers du Togo vont affronter l'île Maurice.

www.unir.tg

Unir Togo

UNIR est un Parti politique porté sur les fonts baptismaux lors de son Assemblée générale constitutive du 14 avril 2012 à Atakpamé et signifie « Union pour la République ».

Vidéo

watch?v=7MuhmcXfcgI