×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 34512

Premier port naturel en eau profonde de la sous-région ouest africaine pouvant accueillir des navires de 3è génération, le port autonome de Lomé ne cesse d’enregistrer une évolution de son trafic qui est passé de 22,7 millions de tonnes en 2019 à 25,5 millions de tonnes en 2020. En effet, depuis presqu’une décennie, le port de Lomé a entamé une mue pour être plus compétitif et au rang des actions d’envergure pour sa modernisation figure la digitalisation.

C’est depuis 2014 que le port autonome de Lomé a entamé le processus de digitalisation de ses services. La dynamique enclenchée a permis de mettre en place dans un premier temps un guichet unique pour le commerce extérieur. Le 4 mars 2021, le port de Lomé amorçait la digitalisation complète des procédures d’enlèvement des marchandises et de payement en ligne. Ceci conformément à la vision du Distingué militant de faire de Lomé un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre.

Modernisation du port autonome de Lomé, une préoccupation majeure du Distingué militant

Franchir le cap de la digitalisation des services de la plateforme portuaire de Lomé est un atout majeur qui vient s’ajouter aux avantages et qualités exceptionnels du port de Lomé qui est d’ailleurs une référence dans la sous-région. Faut-il le préciser ? La digitalisation des services au port de Lomé offre plusieurs avantages notamment la facilité, la célérité, la transparence dans les opérations d’enlèvement des marchandises et dans le paiement en ligne des factures. Par ailleurs, les procédures manuelles classiques qui sont souvent sources de perte de temps et d’erreurs font désormais partie du passé.

Lire également / Modernisation de la justice : Le casier judiciaire en ligne désormais une réalité

La plateforme portuaire de Lomé consolide ainsi son statut de hub régional. Il est d'ailleurs classé comme le premier port à conteneurs de la côte ouest africaine par l'analyste néerlandais Dynamar. Rappelons que le port de Lomé fait également partie du cercle très restreint des 120 ports conteneurs mondiaux, répertoriés par le consultant Alphaliner.

© Copyright © 2019 UNIR | Design by ITPLEX