Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays

LE RENFORCEMENT DE LA DEMOCRATIE, DE LA SECURITE ET DE LA STABILITE ET LA CONSOLIDATION DE L’ETAT DE DROIT

Dans le domaine de la consolidation de la démocratie, de la paix et de l’Etat de droit ainsi que du renforcement de la sécurité, les orientations et objectifs fondamentaux du parti UNIR visent à garantir la protection et le respect des droits et libertés fondamentaux et à créer les meilleures conditions d’une cohésion nationale et d’une paix sociale, à favoriser le plein épanouissement des potentialités et des talents. A cet effet, les principaux axes d’intervention sont :

  • Le renforcement de la cohésion nationale et de la paix sociale dans le cadre de la consolidation de la démocratie et du renforcement de l’Etat de droit.

La situation politique actuelle de notre pays marquée par des incompréhensions et des soubresauts nous réconfortent dans notre vision. Et au-delà des épreuves, Il nous faudra être forts pour poursuivre notre marche, en veillant à ce qu'elle ne soit ni hésitante, ni confuse ni tortueuse, ni dispersée. Au-delà des différences de vision ou d'idéologies, UNIR privilégie le vivre ensemble, afin d’établir une solide relation de partenariat citoyen au profit de notre pays.

Dans ce cadre, l’adoption, le 19 septembre 2017 du projet de loi de révision constitutionnelle reste la plus récente manifestation de la maturité du parti UNIR, après les victoires successives remportées en 2013 et 2015, montrant ainsi sa capacité à tenir sur l’échiquier politique national, une position constante et cohérente fidèle à sa vision de respect de la légalité et de consolidation des institutions démocratiques.

A la suite d’un regain dans les revendications des partis politiques de l’opposition, sous le couvert de réformes constitutionnelles et institutionnelles, le Président du Parti, Président de la République a promptement pris l’initiative d’introduire à l’Assemblée nationale, un projet de loi de révision constitutionnelle, en appelant au sens de responsabilité et à la recherche du consensus entre les acteurs politiques. Ce faisant, il est resté en harmonie avec la position du parti UNIR sur la sauvegarde de la paix sociale et la poursuite des réformes dans un cadre institutionnel.

En poursuivant et achevant le travail parlementaire dans un contexte de session extraordinaire et malgré les multiples tentatives de diversions et les réclamations contradictoires de l’opposition parlementaire (alliée pour l’occasion à des partis extraparlementaires), UNIR s’est positionnée comme le chantre de la poursuite de réformes élargies.

Les conséquences de cet état de choses fournissent à notre parti l’opportunité de réaffirmer son attachement au respect de la légalité. En tant que parti au pouvoir, cette position devra rester constante. En effet, le Chef de l’Etat, Président de notre parti est le garant des institutions et le gouvernement investi par la majorité reste comptable de la mise en œuvre de son programme.

Les lignes directrices de l’action du parti devront mettre l’accent sur la nécessité de privilégier, sur toutes les questions politiques et de société, cette position d’avant-garde qui permet au parti de constituer une force incontournable dans la nation et, pour le Président de la République, un soutien dans son action à la tête du pays.

Tout en saluant ces bons résultats obtenus, il est nécessaire de rappeler que les valeurs prônées par UNIR ont été parfois mises à mal par des faiblesses. Il importe, dès lors, de les corriger dans le souci de renforcer la cohésion en son sein et optimiser ses chances de réussite dans la promotion d’une vie démocratique apaisée et le renforcement de l’Etat de droit au Togo.

Le parti UNIR est résolument engagé pour :

  • la poursuite et consolidation du processus de réconciliation nationale en cours à travers le renforcement de la cohésion nationale et la refondation et la modernisation des forces de défense et de sécurité pour permettre au Togo de lutter contre le terrorisme et de faire efficacement face à tous les fléaux et menaces susceptibles de compromettre la paix, la sécurité et la stabilité et de porter préjudice aux activité commerciales et économiques ;
  • la consolidation et la modernisation des institutions démocratiques et leur adaptation au contexte, aux réalités et aux défis du moment ;
  • la promotion d’une culture démocratique et citoyenne basée sur l’esprit d’ouverture et d’écoute, de tolérance et d’acceptation mutuelle, la promotion du civisme, des valeurs du travail, de discipline, de l’éthique du bien commun, le respect des libertés et des institutions, la volonté d’ériger le dialogue, la concertation et l’esprit de compromis en méthode de gouvernance ;
  • l’amélioration du fonctionnement de la justice et des institutions et organes de contrôle et de régulation pour les rendre plus crédibles, plus performants, plus efficaces et plus accessibles, afin de mieux garantir la protection et le respect des droits de l’homme et des libertés et d’assurer la sécurité juridique et judiciaire. La révision du code pénal et du code de procédures pénales ainsi que le renforcement de la carte judiciaire s’inscrit dans ce cadre, etc ;

la réaffirmation de l’égalité entre la femme et l’homme devant la loi et assurer cette égalité à travers la participation équitable des femmes et des hommes à la vie du parti et leur accès aux responsabilités politiques et économiques, en particulier aux fonctions électives et aux mandats électoraux.

LA TRANSFORMATION STRUCTURELLE DE L’ÉCONOMIE TOGOLAISE, L’AMELIORATION DE LA GOUVERNANCE, L’ANCRAGE DE LA POLITIQUE DE TRANSPARENCE DANS TOUS LES DOMAINES DE LA VIE ECONOMIQUE ET SOCIALE

OUI.

LE RENFORCEMENT DES SERVICES SOCIAUX DE BASE, DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET L’AMELIORATION DU CADRE DE VIE

A. Thank you! I will answer all of your questions
 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER