5,3% de croissance du PIB : Le Togo renoue avec la reprise et la performance.

15 Oct 2021 140

Le Togo tient le choc malgré la crise sanitaire. Bien mieux qu'on ne le croit, d'ailleurs. En raison du résultat significatif des mesures innovantes et protectrices prises grâce au pragmatisme du Distingué Militant, Faure Gnassingbé l'économie se redresse. Une évidence confirmée par Pré Simféitchéou, Ministre-Conseiller lors du récent débat d'orientation budgétaire à l'Assemblée Nationale. "Les effets bénéfiques du dynamisme dans toutes les branches de l’économie devraient permettre une accélération de la croissance du PIB réel de 5,3% en 2021 contre 1,8% en 2020", a-t-il informé.

Lire également : Lomé, un centre d’affaires régional de premier plan

5,3% de croissance. Somme toute, l’économie togolaise devrait renouer avec sa croissance d’avant la crise. Cet engagement de relance avait été promis par le Premier Militant. Promesse tenue grâce à des investissements contracycliques dans le domaine des infrastructures, la hausse de la production agricole, la progression des exportations, la hausse du pouvoir d'achat des ménage et une meilleure absorption des investissements publics soutenant ainsi la réalisation des niveaux de création de richesses prévus. De 4,8% annoncé en juillet dernier, la croissance se stabilise ainsi à 5,3%.

C'est la preuve que tenant à ces engagements, le Premier Militant et son gouvernement ont correctement géré les effets induits par la pandémie du coronavirus. En outre, la mise œuvre du plan de relance de l’activité économique et les mesures contenues dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 à savoir le Plan National du Développement (PND 2018-2022) actualisé amélioreront les perspectives à court et à long terme. Ainsi, le taux de croissance du PIB réel passerait de 6,1% en 2022 à 7,5 % en 2024. Le taux de l’inflation régresserait de 2,1% en 2022 à 1,8 % en 2023 puis à 1,9 % en 2024, respectant ainsi la norme communautaire de l’UEMOA.

© Copyright © 2019 UNIR | Design by ITPLEX