×

Warning

JUser: :_load: Unable to load user with ID: 34512

Confronté à la récurrence de la criminalité et au risque de l’infiltration de jihadistes, le Togo n'a de cesse de relever son niveau de vigilance. Très préoccupé, le Distingué Militant, Faure Gnassingbé innove et multiplie les efforts en matière de renseignements de défense et de sécurité. Soucieux de la sécurité et du bien-être de ses compatriotes, le Chef de l’Etat et le gouvernement ont adopté, ce mardi en conseil des ministres, deux projets de décrets relatifs à la mise en œuvre du programme Système d'Information des Polices d'Afrique de l'Ouest (SIPAO).


Toujours à la pointe de la mobilisation sous-régionale, le Togo marque alors le pas. En effet dès 2012, les États membres de la CEDEAO avait adopté le programme SIPAO pour mutualiser les ressources face à la criminalité transnationale et ses dérivés tels que la piraterie maritime, le terrorisme ou le trafic de stupéfiants. L'adoption des décrets premet l'implémentation de ce système au plan national à travers la création Centre d'Informations de Police du Togo (CIPT) et du fichier central national des données policières de la République togolaise (FCNDP). S'inscrivant dans le cadre de la loi du 30 octobre 2019 relative à la protection des données à caractère personnel, le décret ordonne d'assurer la gestion et le traitement de données automatisée d’informations de police pour faciliter la collecte, la centralisation, la gestion, l’analyse et l’échange d’informations criminelles provenant de tous les services chargés impliqués.



Du coup, ce système permettra d’accroître la célérité policière dans le respect des droits de l'homme et de proximité avec les populations. Pour cela, un autre décret, le second porte création, attributions, organisation et fonctionnement du Comité National d'Orientation de ce Programme SIPAO. "Son adoption permettra aux services impliqués de mettre en place une coordination efficace pour le bon fonctionnement du programme au niveau de chaque pays", a indiqué le communiqué du conseil des ministres.

Lire également : Alimentation scolaire au Togo / 187.152 sur 300.000 élèves bénéficient de repas scolaires réguliers et nutritifs.

La sécurité des personnes et des biens est une constance chez le Distingué Militant. Et l'adoption de ces deux décrets vient parachever l'ambition politique et le  processus opérationnel enclenché dans ce sens. Comme quoi, des promesses, Faure Gnassingbé passe toujours aux actes. Surtout quand le bien-être et la sécurité de ses concitoyens sont en jeu.

Homme pragmatique et de conviction, le Distingué militant vient une fois encore de prouver sa bonne foi et son attachement à la paix et au dialogue. En effet, à la lecture du communiqué du conseil des ministres de ce jeudi 9 septembre 2021, l’on constate que la plupart des recommandations faites par les acteurs politiques au sein du CNAP sont déjà prises en compte pour le bon déroulement des prochaines élections régionales au Togo. Ceci juste six semaines après la présentation des conclusions des travaux de la CNAP en conseil des ministres.

Sur initiative du Distingué militant, d’importantes décisions ont été prises en conseil ce jeudi. Il s’agit de l’adoption de trois avant-projets de loi relatifs aux modifications de la loi portant code électoral, de la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales et celle fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques.

Par ailleurs, le communiqué précise que « ces modifications qui traduisent les évolutions majeures du cadre électoral et territorial viennent confirmer l’esprit de dialogue et d’ouverture qui a présidé aux travaux de la CNAP ».

Nul besoin de rappeler que, les discussions politiques, au sein du cadre de la Concertation nationale des acteurs politiques ont été initiées à la demande du Distingué militant dans le but de s’accorder sur des mesures concrètes pour apaiser le climat politique au Togo. Toutefois, il convient de relever que déjà en début d’année le Distingué militant, lors de son adresse à la nation, exprimait son vœu « d’inscrire la cohésion nationale au rang des priorités pour l’avenir ».

Lire également / Quinquennat du Président Faure Gnassingbé, le parti UNIR très impliqué dans la gouvernance à travers le dialogue

© Copyright © 2019 UNIR | Design by ITPLEX